Assurance santé : réunion du CDTF pour les frontaliers de l’Ain et des Savoie

Assurance santé : réunion du CDTF pour les frontaliers de l’Ain et des Savoie

L'ampleur du mouvement été historique selon Jean Pierre Johanneck du CDTF (crédit photo Jérome Gil pour l'Alsace)
11’000 frontalier s’étaient mobilisés en Alsace, c’est au tour de Genève maintenant.

L’association de défense des frontaliers du Haut-Rhin, le CDTF, organise une réunion combative sur la suppression l’assurance santé privée.

Cette réunion du 25 avril à Ville la Grand, mobilisera les travailleurs frontaliers de la région Genevoise.

Avec une approche très  différente du GTE, l’organisation Alsacienne descend “sur les terres” de l’association locale pour transmettre son point du vue, ses espoirs et sa ligne d’attaque dans ce combat qui doit mobiliser chaque assuré frontalier.

Objectif de la réunion

La présentation de la réunion exclue d’emblée les polémiques et se concentre sur les actions à mener il ne faut surtout pas jeter l’éponge, mais mener un combat juste et surtout justifié !“.

Le CDTF a déjà mobilisé ses avocats pour contre-attaquer dés que le décret gouvernemental sera publié.

Le constat c’est que la démarche juridique sera plus forte si elle s’accompagne d’une forte mobilisation associative et politique.

La mobilisation : une spécificité Alsacienne ?

L’enjeu de cette réunion est donc de mobiliser les frontaliers genevois en masse et ainsi montrer leur détermination.

En effet, et jusqu’à présent, la mobilisation locale n’est pas apparue significative. tandis que nos collègues frontaliers de Bâle se réunissaient à 11’000 pour défendre leurs droits avec une population pourtant moins importante.

L’annonce du CDTF est claire : sur un enjeu si important et avec une population de 70’000 assurés il est possible de mobiliser avec une très forte participation.

Détails et inscription

La réunion aura lieu le vendredi 25 avril 2014 à 18 h à Ville-la-Grand – Chapiteau Villeventus.

 

Pour faciliter l’organisation, il est important de s’inscrire par avance.

L’inscription se fait [clink id=”2″ target=”_blank” title=”Inscription réunion du CDTF”]directement sur le site du CDTF[/clink].

 

Emplacement de la réunion (cliquez pour voir le détail)
Emplacement de la réunion (cliquez pour voir le détail)

 

25 Comments

  1. Merci au CDTF de prendre notre défense
    Et HONTE au GTE !!!!!!

  2. Oui honte au GTE… Pourquoi le droit européen ne prime t-il pas sur ce décret: En effet il me semble que les travailleurs doivent s’assurer dans le pays du lieu de travail ?

  3. tout à fait d’accord. le droit européen prime sur le droit national. que la loi s’applique.
    et honte au GTE qui nous prend pour des pommes depuis le début

  4. Parallèlement ce gouvernement dit de “gauche” compte économiser 10 milliards sur une santé qui tombe déjà en déliquescence (entre 6 mois et 1 an pour décrocher un rdv chez certains spécialistes conséquence du “numerus clausus” – voir l’état des urgences qui ne suivent déjà plus comme ça), et celui-ci a le culot de nous forcer à adhérer à ce puit sans fond ?
    De plus nous serons assujettis à des complémentaires santé de plus en plus onéreuses qui vont nous rembourser de moins en moins bien des dépassements d’honoraire exorbitants et scandaleux, car de l’autre coté, il y en a qui gagnent de plus en plus de fric sur la misère humaine.
    Quel est le gouvernement de droite comme de gauche qui pourra encore survivre longtemps à ce régime ?
    Des années bien sombres se préparent !

  5. Oui, selon droit européen un travailleur doit s’assurer dans le pays de travail, si frontaliers ont pu avoir accès à une assurance en france CMU ou privée c’était par dérogation au droit européen.
    Là le gouvernement français veut changer unilatéralement, pourquoi ne pas donner le choix d’un retoru à la LAMAL ?
    Le GTE nous a vendu sur l’hotel des ambitions de ces dirigeants, il fait déjà la promo de la sécu et Urssaf: en proposant aux frontaliers d’entamer les démarches alors que le décret même pas en vigueur. Merci au CDTF d’envisager des suites juridiques histoire de mettre cette chère mariol touraine face à ses responsabilité, trop facile de nosu jeter l’équité à tout bout de champs quand on ne l’applique pas.

  6. je suis bien d’accord.
    J’irai à la réunion, bien que je sache déjà ce que le CDTF va nous dire car OUI (pour reprendre leurs lettres), ils informent les frontaliers, eux…

    Il est vrai à la base que nous avons fait notre choix de rejoindre le “système français” via l’assurance privée. En fait je n’en ai pas été informé, quand il m’a été donné la feuille de choix, j’avais 3 choix, bien distincts, pas 2 avec une catégorie à 2 cases…

    Bref, si j’avais su j’aurai pris la Lamal, surtout que je me fais clairement pigeonné car mon employeur me paye 75% de ma prime d’assurance privée, ce qui est tiptop, il paye 350CHF pour la Lamal, mais en CMU, ils ne peuvent pas compenser ce qui est normal, et pourront simplement un peu aider sur la complémentaire ce qui est déjà super.

    Mais bon si on pouvait garder nos assurances privées… et verser une “compensation” à la sécu pour pouvoir “utiliser l’infrastructure”, moi ça me va…
    ou sinon retour Lamal, car c’est un changement majeur.

    Bref, je crois en le CDTF, le GTE jamais cru en eux, et je suis peut etre un peu utopique, mais plutot que de parler avec Mariol Tourraine, pourquoi ne pas tenter d’aller discuter avec Manuel Vals? en lui expliquant et lui prouvant chiffre à l’appui que la sécu pour les frontaliers va couter plus cher que ce qu’elle va générer comme recette, si on se fait soigner chez les suisses? Il est pragmatique cet homme, et il saura trancher la Mariol…

  7. Tiens tiens, je viens de me renseigner sur notre nouveau 1er ministre, il est de père espagnol, ça on le savait, mais sa mère est Tessinoise!
    Peut etre faire jouer la fibre “patriotique” pour nous aider?

    1. @ Fabrice. Oui d’ailleurs les médias suisse ont relevés le fait que Mister “ramirez” alias M. Valls restait très discret sur ses origines suisse… bien plus que sur ses origines espagnoles..faut croire que c’est pas top pour une leader politique français d’avoir des origines helvètes…

  8. Merci d’abord à l’auteur de ce blog de faire un peu de publicité pour cette réunion importante.
    Merci ensuite au CDTF qui, lui, est indépendant et ne nous vend pas à la sécu. Cette sécu, chère au GTE mais surtout chère pour les frontaliers pour un service nul ou presque et qui, ne soyons pas naïfs, verra son taux augmenter à l’avenir. Les complémentaires aussi se frottent déjà les mains notamment pour les soins en Suisse. Alors combien la note au final ?
    Merci au CDTF et honte aux autres pseudos défenseurs des frontaliers, ils ne méritent que du mépris.

  9. Oui, comme le dit Xavier, heureusement que le CDTF est là. Le GTE ne sert à rien et en tous cas ne sert certainement pas les intérêts des frontaliers quand il s’agit de se battre contre le gouvernement français…
    A terme, il est certain que d’une manière ou une autre une augmentation de la cotisation fera son apparition que ce soit sous la forme de la CSG ou autre.
    Le salut du frontalier passe sans doute par la voie juridique et donc par une décision au niveau européen…Merci au CDTF de se battre pour nous tous.
    Perso, dommage que je ne puisse être là pour cette réunion parce que sachant il y aura des représentants politiques (c’est ce que j’ai lu), j’aimerais bien savoir ce qu’ils comptent faire (ou pas) le jour où ils reprendront le pouvoir… Je n’oublie pas que la droite qui a eu le pouvoir pendant 10 ans n’a rien fait pour régler cette question….et tout ça avec un président de l’assemblée nationale sous Sarkozy qui est député d’une circonscription de Haute-Savoie depuis 1993… no comment

  10. pourquoi le droit européen ne l’emporte pas sur cette problématique ?

  11. Le CDFT devrait se concentrer sur le vrai problème plutôt que de cracher sur le GTE…
    Ca en devient pathétique et on se demande vraiment quel est le but derrière tout ça…

    1. Jean Némarre ne vous trompez pas de cible, ce n’est pas le CDTF qui crache sur le GTE, c’est le GTE qui crache sur tous les frontaliers. Heureusement que le CDTF compte bien les défendre comme tout syndicat normalement constitué devrait le faire, plutôt que de ménager la susceptibilité d’un gouvernement au projet dogmatique.

  12. Dernière communication du CDFT: Les 3/4 du texte critiquent le comportement du GTE. Est ce là le sujet ou plutôt de trouver une solution satisfaisante pour tout le monde ?

    1. La solution satisfaisante pour tout le monde ne vient pas du GTE, ça c’est sûr. Son comportement est une vraie trahison pour les frontaliers. Seul le CDTF permettra aux frontaliers, grâce à son recours, de choisir entre la sécu et la Lamal, pour le bien de tous.

  13. Pour plus d’information, rejoignez notre groupe :
    https://www.facebook.com/groups/LibrechoixAM/

  14. HONTE AU GTE !!!!
    GTE = complice du gouvernement !!!

  15. Des nouvelles, retours sur cette réunion? J’étais en déplacement jusqu’à hier soir tard, je n’ai pas pu m’y rendre….

  16. En fait c’était juste une réunion d’information comme annoncé, donc pour ceux qui suivent les infos du CDTF pas de grosses surprises.

    Il n’y avait pas beaucoup de monde présent (entre 300 et 400 personnes) ce qui est plutôt minable pour la région.

    La réunion a durée 2h. mais une bonne partie n’était pas très productive car il s’agissait de critiquer le GTE. Pour ma part je pense que les personnes présentes étaient déjà convaincues de l’inutilité de ce groupement et un simple rappel de 10mnm aurait suffit. Je pensait en apprendre un peu plus sur l’aspect juridique qui ne va pas tarder à venir.

  17. Merci pour ce retour Didier. J’ai une connaissance qui y était et qui m’a dit la même chose. C’est sur c’était pas le meilleur moment pour faire cette réunion, pendant la semaine des vacances de Pâques sur Genève..bcp de gens en vacances..il paraît qu’il y avait près de 1000 inscrit mais seulement 3 -4 cents présents.
    Par contre il y avait un politique présent (un député de l’Ain je crois). a t-il dit quelque chose d’intéressant ? et sur le plan juridique ? une action sera t’elle lancée si le décret est signé ?
    Merci pour le retour

    1. Bonjouŕ
      Me Accoyer ,député de haute Savoie était présent.Il nous a dit que l,ensemble des députés de la région frontalière œuvraient contre ce prochain décret.la suite serait de casser le décret de par son inconstitutionalite.

      1. La suite,
        N’oublier surtout pas de vous Inscrire au CTDF pour être au courant pour la suite……..

  18. Appel du 23 Mai

    Salut les frontaliers de l’Ain et de Savoie , et à ceux des autres régions frontalières qui liront ces quelques lignes.

    Je suis un frontalier alsacien.
    Je ne suis pas toujours d’accord avec le ton employé par le président du CDTF, et la guéguerre entre le CDTF et le GTE me fatigue aussi.

    Deux choses sont cependant sûres : le GTE, c’est des vendus, et seul le CDTF nous défend.

    En Alsace, le CDTF est une force sûre, qui a su mobiliser 11’000 manifestants (et pour une fois, le chiffre n’a pas été contesté , pas même par les forces de l’ordre, pour dire …)

    “Aide toi, le ciel t’aidera” . (ou “Appel du 23 Mai”, date du décret de Marie-sotte …)

    A tous ceux qui refusent que le fruit de leur travail soit spolié, frontaliers de toutes les régions, rejoignez le mouvement qui s’est avéré le plus mobilisateur, celui qui pèse déjà dans la balance, qui a le plus de chance de faire aboutir nos revendications: le CDTF.

    Aucune aide ne tombe jamais toute seule du ciel : il faut s’aider soi même. Ce n’est pas en attendant les bras ballants que le gouvernement reculera !

    Le nerf de la guerre, c’est l’argent, et il en faut , si on veut faire des recours juridiques, et avoir des chances de frapper Goliath là où ça fait mal …

    La cotisation n’est pas très chère (moins de 40 euros, si je me souviens bien).
    C’est quoi 40 euros, comparé à ce qu’on va perdre tous les mois ?

    Je tiens à préciser que je n’ai aucun intérêt quant au CDTF… enfin pas plus, ou plutôt autant que chacun d’entre vous !
    Seul le bon sens me pousse à vous tendre la main.

  19. Appel du 23 Mai

    Les politiciens incompétents qui, depuis de nombreuses années, sont à la tête de la République française, ont formé un gouvernement.

    Le GTE alléguant la défaite, s’est mis en rapport avec l’ennemi pour cesser le combat.

    Certes, nous avons été, nous sommes, submergés par la force juridique, technocratique et « enarchique », de l’ennemi.

    Infiniment plus que leur nombre, ce sont l’incompétence, la mauvaise foi, la tactique des gouvernants qui nous font reculer. Ce sont l’incompétence, la mauvaise foi, la tactique des gouvernants qui ont surpris les travailleurs frontaliers au point de les amener là où ils en sont aujourd’hui.

    Mais le dernier mot est-il dit ? L’espérance doit-elle disparaître ? La défaite est-elle définitive ? Non !

    Croyez-moi, moi qui vous parle en connaissance de cause et vous dis que rien n’est perdu pour les patriotes frontaliers. Les mêmes moyens qui nous ont vaincus peuvent faire venir un jour la victoire.

    Car la cause frontalière n’est pas seule ! Elle n’est pas seule ! Elle n’est pas seule ! Elle a un vaste potentiel avec elle. Elle peut faire bloc avec le CDTF qui tient le Haut-Rhin et continue la lutte. Elle peut, comme en Alsace, utiliser sans limites l’immense volonté des frontaliers réunis.

    Cette guerre n’est pas limitée au territoire malheureux de département alsacien. Cette guerre n’est pas tranchée par la bataille de l’Ain et Savoie. Cette guerre est une guerre nationale. Toutes les fautes, tous les retards, toutes les souffrances, n’empêchent pas qu’il y a, dans notre entêtement, tous les moyens nécessaires pour écraser un jour nos ennemis. Foudroyés aujourd’hui par la force technocratique, nous pourrons vaincre dans l’avenir par une force juridique supérieure. Le destin de gagne-pain est là.

    Moi, Frontalier Lambda, actuellement En Alsace, j’invite les cadres et les ouvriers français qui se trouvent en territoire helvétique ou qui viendraient à s’y trouver, avec leurs permis de travail G ou sans leurs permis L, j’invite les ingénieurs et les ouvriers spécialistes des industries d’horlogerie qui se trouvent en territoire helvétique ou qui viendraient à s’y trouver, à se mettre en rapport avec Jean Luc Johaneck, président du CDTF.

    Quoi qu’il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s’éteindre et ne s’éteindra pas.

    (version “2.0” du discours du Général De Gaule du 18 juin 1940)

  20. Bonjour,
    Je tiens à vous faire part de mon témoignage
    J ai effectue les démarches pour m inscrire à la cmu pour les travails frontalier auprès de la sécurité social en juin 2014
    Hors la sécurité social à refuser de m assurer
    A ce jour je ne suis plus couverte par aucun organisme social car personne ne me propose de solution
    Voilà une erreur du système et incohérence

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *