Indépendant : organisation personnelle et facilités en Suisse

Indépendant : organisation personnelle et facilités en Suisse

Indépendant : l'importance de savoir optimiser son temps...Indépendant : l'importance de savoir optimiser son temps...

L’indépendant est à la fois chef d’entreprise et exécutant. Personne n’est là pour l’épauler dans ses tâches quotidiennes. Seul dans son activité, avec des journées bien remplies, il doit s’organiser au mieux.

Le contexte suisse présente des particularités, voici quelques conseils pour bien s’organiser, pour aller de l’avant et réussir !

Sommaire :


     

    Prospecter les missions

    La prospection commerciale est au centre de la durabilité de votre activité. Dans votre organisation quotidienne d’indépendant, il faut réserver des plages horaires dédiées à la prospection, à la recherche et l’obtention de nouvelles missions. Pour maintenir et augmenter votre chiffre d’affaires, la prospection commerciale se décompose en 7 étapes majeures :

    • Rechercher
    • Sélectionner les opportunités
    • Envoyer les candidatures
    • Réceptionner et traiter les réponses
    • Relancer
    • Négocier les modalités – contractualiser
    • Caler le début de la mission.

     
    Prospecter régulièrement est essentiel pour vous assurer d’un bon carnet de commandes. Toutes ces étapes sont chronophages mais incontournables. Heureusement, il existe des outils pour vous aider comme les tableurs ou les CRM (Customer Relationship Management).


     

    S’organiser : administration et comptabilité

    En tant qu’indépendant, vous êtes gérant de l’entreprise. On a vu que votre activité va couvrir prospection, s’ajoutent la comptabilité, l’administratif, la communication et le marketing.

    Vous avez l’obligation que l’administration et la comptabilité soient tenues à jour. Tout doit être bien répertorié, classé, rangé. Des outils comme Tiime AE, Fizen ou encore Freebe sont très utiles pour le suivi comptable de l’indépendant. Bloquez une heure par semaine ou une plage horaire plus longue une fois par mois pour tenir à jour la comptabilité et l’administratif. Ces tâches-là ne sont pas le cœur de votre métier d’indépendant, elles sont souvent ressenties comme un fardeau. Elles sont néanmoins incontournables.


     

    Organisation personnelle, optimiser ses tâches

    Gérer vos missions, c’est la partie opérationnelle de votre activité d’indépendant. Voici des conseils supplémentaires pour vous aider à vous organiser :

    • Concentrez-vous sur une seule tâche à la fois
    • Priorisez vos tâches
    • Ayez un planning hebdomadaire clair
    • Veillez à votre relation client, faites des points réguliers avec lui
    • Soignez votre communication
    • Analysez régulièrement ce qui fonctionne ou non
    • Restez en veille constante sur votre secteur d’activité.

     
    Chaque détail a son importance. Votre réussite sur le long terme en dépend. Il est essentiel d’avoir une vision d’ensemble et d’optimiser son temps. Pour suivre vos tâches, c’est Toggl qui sera votre allié. Pour la gestion de vos tâches, nous vous recommandons vivement Todoist. Pour améliorer votre productivité et limiter la perte de temps à surfer sur internet, nous vous recommandons RescueTime.

    Enfin, apprenez à connaître votre propre fonctionnement. Il y a des heures de la journée où vous êtes le plus efficace, où votre concentration est optimale. C’est ce créneau qu’il faut réserver pour effectuer ce qui requiert une attention particulière et une capacité d’analyse. Des tâches, comme la consultation de vos courriels, pourront être groupées sur vos plages horaires moins « productives ».
    Voir les conseils détaillés de Marion à ce sujet.

    En travaillant en Suisse, bien des aspects de votre organisation seront allégés. Vous serez intégré dans un environnement propice à votre réussite professionnelle.


     

    La Suisse propice aux indépendants

    La Suisse est connue pour sa prospérité. C’est un pays qui se porte bien, l’innovation le rend compétitif. Sa stabilité, aussi bien au niveau économique, politique que financier, rassure les investisseurs. Elle offre aussi un très bon niveau de vie. Avec ces nombreux atouts, la Suisse suscite l’intérêt d’une population d’indépendants qui proposent leurs services de par le monde.

    Le pays en attire chaque année de plus en plus. Quelles sont les facilités offertes par la Suisse ? Pour quelles raisons choisir cette destination ?


     

    Plusieurs langues en Suisse, un atout

    L’un des premiers atouts de la Suisse est d’être multilingue. Les quatre langues officielles sont l’allemand, le français, l’italien et le romanche.

    En 2017, les langues les plus parlées dans le monde du travail en Suisse étaient respectivement le suisse-allemand (66%), l’allemand (34%), le français (29%), l’anglais (19%), l’italien (9%) et le romanche (0,35%). Ainsi donc, l’indépendant qui maîtrise au moins une de ces langues, en plus de l’anglais, langue internationale des affaires, dispose d’un atout sur le marché de l’emploi.


     

    Pragmatisme et facilité de contractualiser en Suisse

    En cohérence avec son système économique libéral, la Suisse permet aux indépendants de s’installer très facilement. Il n’est pas nécessaire d’apporter du capital, ni des frais de mise en place. Les démarches administratives sont réduites.

    La contractualisation entre indépendants et entreprises est également souple et facile. Elle n’impose pas de réelles contraintes en termes de protection juridique et contractuelle. Ceci s’explique notamment par un marché de l’emploi très dynamique et une grande place donnée à la confiance.

    En outre, il faut savoir que si votre chiffre d’affaires ne dépasse pas 100’000 CHF annuels, vous n’avez pas l’obligation de vous inscrire au registre du commerce ou de vous affilier à la TVA. Vous devrez néanmoins justifier de l’existence de trois clients.

    De même, vous n’êtes pas tenu d’avoir une comptabilité à soumettre aux autorités. Même si, pour bien gérer son activité d’indépendant, il faut tenir ses comptes régulièrement et suivre l’évolution et la viabilité de votre activité.


     

    Des rémunérations élevées en Suisse

    L’un des avantages à exercer son activité professionnelle en Suisse est la rémunération. En effet, le salaire moyen en Suisse est plus élevé qu’il ne l’est en Europe, en France, en Italie ou même en Allemagne. Le taux d’imposition est relativement modéré. Néanmoins. Le coût de la vie est très élevé.

    Pour atténuer ce coût de la vie, des indépendants peuvent choisir de résider en France, Allemagne ou Italie et d’effectuer des missions en Suisse. Dans ce cas, la plus grande attention est à prendre pour être en règle de chaque côté de la frontière. Les organismes sociaux et fiscaux de votre pays de résidence sont à avertir. Ce seront eux qui vous indiqueront les obligations sociales et fiscales auxquelles vous devrez vous plier dans votre pays de résidence.


     

    La concurrence n’est pas toujours là ou on le croit

    Avoir recours à des indépendants contribue à la flexibilité des entreprises. Plutôt que d’embaucher, avec des indépendants, elles disposent d’experts rapidement opérationnels.

    Pendant des années, c’était plutôt l’indépendant qui avait la maîtrise d’un sujet. Ses compétences lui donnaient un certain ascendant sur le client. D’un click, les startup et les entreprises déjà bien installées peuvent maintenant accéder aux expertises disponibles. L’arrivée de plateformes internationales comme Upwork ont changé le marché. Elles remettent en question la position de l’indépendant local. Pour les missions qui peuvent être réalisées à distance, le client a davantage de choix. Son besoin prime, la mission doit être vue du point de vue du client. Les contraintes pratiques de l’indépendant dans la réalisation de la mission sont moins prises en compte par le client. Le concurrent de l’indépendant n’est plus maintenant l’employé interne qui aura capté les compétences requises ou l’indépendant assis dans le bureau d’à côté.

    Selon les professions, l’indépendant peut être mis en concurrence avec un expert à des dizaines de milliers de kilomètres de lui. Un informaticien indépendant installé à Zurich pourra être davantage mis en concurrence par un expert russe ou ukrainien que par un collègue de bureau ou un informaticien indien employé par une plate-forme offshore.


     

    Le collaboratif et l’agilité pour réussir en Suisse

    Dans ses contextes économiques changeants, l’indépendant doit coller au besoin d’agilité.

    Détrompez vous, l’indépendant n’est pas toujours agile. Ses contraintes d’organisation, ses charges administratives, de longues missions peuvent freiner sa capacité au changement. Il peut vouloir garder une mission coûte que coûte, même si elle se déroule dans un secteur d’activité sans perspectives encourageantes. Pour un indépendant plus qu’un autre, la capacité de collaborer avec les équipes en place et l’agilité sont les garants de pérennité.

    Savoir réorienter ses missions, changer de cap, avoir des convictions, sont les qualités nécessaires à celui qui conduit sa barque en indépendance, en Suisse comme ailleurs !


     

    Notre dossier : Indépendants en Suisse

    Indépendant français en Suisse : mode d’emploi

    Pluriactivité : les travailleurs frontaliers bientôt sur la sellette?

    Employés, indépendants, quelles assurances accident et maladie en Suisse ?

    Créer son entreprise en Suisse en tant qu’étranger, pourquoi et comment l’établir ?

    Créer son entreprise en Suisse en tant qu’étranger : formes juridiques, démarches et rachat