Elections fédérales et Suisses résidents de France voisine

Elections fédérales et Suisses résidents de France voisine

- dans Politique
Commentaires fermés sur Elections fédérales et Suisses résidents de France voisine
Elections fédérales 2019 et Suisses résidents en FranceElections fédérales 2019 et Suisses résidents en France

Le Blog du Frontalier a 500’000 lecteurs annuels. Ses publications sur l’actualité sociale, économique, politique et culturelle accompagnent les Suisses qui résident en France et les frontaliers.

Pour les élections fédérales du 20 octobre 2019, ce sont plus de 10’000 Suisses installés en France voisine qui ont l’opportunité de faire entendre leur voix.
Le canton de Genève a le plus grand nombre d’électeurs inscrits résidant à l’étranger.
Quelques centaines de votes peuvent être déterminants pour ces élections.

Nous avons sollicité la parole de trois candidats du canton de Genève sur des sujets suivis par les Suisses qui résident en “France voisine”.

Trois listes sollicitées

De par son nom, il est naturel que les positions de la liste Les vert.e.s transfrontalier.ère.s soient relayées dans le Blog du Frontalier.

Le PDC et ses affiliés de l’association de Suisses genevois résidents en France “Genevois sans Frontières” s’est, depuis longtemps, exprimé sur les sujets transfrontaliers.

Le PLR prône un cadre économique dynamique et des relations apaisées avec le voisin européen favorables aux échanges transfrontaliers.

Règles du jeu

Nous proposons qu’un candidat de chacune des listes réponde à quatre questions.
Chaque réponse totalise 1’000 mots.
Nous publions les réponses au fur et à mesure de leur réception.

Quatre questions

Comme notre Forum en témoigne, le Suisse qui réside en France porte régulièrement son attention sur l’activité économique, la mobilité, la formation. Il est aussi sollicité par votations sur les moyens mobilisés pour traiter ces sujets.

Nous proposons donc aux candidats à la coupole de Berne et à leurs partis dans le canton de Genève, de répondre aux quatre questions suivantes:

  1. Quels seront vos chantiers pour que l’activité économique reste dynamique dans le canton de Genève?
  2. Quelles contraintes envisagez vous pour améliorer la mobilité à Genève?
  3. Comptez vous préserver l’ouverture de l’école genevoise aux jeunes
    Suisses qui résident en France voisine?
  4. Comment comptez-vous financer les mesures nécessaires?

 

 

1- Activité économique genevoise

La difficulté de se loger dans leur canton pousse de nombreux Genevois à résider en France voisine et travailler à Genève. Pour eux, le dynamisme de l’activité économique du canton de Genève est primordiale. En cas de perte d’emploi à Genève, le temps de trajet supplémentaire leur ferme l’accès au marché du travail de Lausanne ou Fribourg.

Quels seront vos chantiers pour que l’activité économique reste dynamique dans le canton de Genève?

 

 

2- Mobilité, incitations et … contraintes

Dans les grandes villes, les mutations de la mobilité s’opèrent avec des incitations et des contraintes pour les usagers (péage urbain, circulation alternée, voies réservées au co-voiturage …).
A Genève, les incitations sont visibles (CEVA, aménagements de voies pour les vélos …) et les futures contraintes pour les usagers le sont moins (places de parc en surface réduites et non remplacées en sous-sol, augmentation fédérales des taxes sur les carburants …).

Quelles contraintes envisagez vous pour améliorer la mobilité à Genève?

 

3- Ecole genevoise

Une formation Suisse est un atout pour le jeune Suisse qui réside en France et souhaite accéder au marché du travail genevois. Pour des raisons budgétaires, le Conseil d’Etat a récemment tenté de limiter l’accès de l’école de Genève aux enfants  qui résident en France voisine.

Comptez vous préserver l’ouverture de l’école genevoise aux jeunes Suisses qui résident en France voisine?

 

4- Moyens, budget genevois

Répondre concrètement aux enjeux d’éducation, de mobilité et d’innovation, nécessite des moyens financiers importants. Le canton de Genève prévoit un déficit budgétaire de près de 600 Millions de francs pour 2020.

Comment comptez-vous financer les mesures nécessaires?

 

 

Nous remercions les candidats d’avoir précisé leurs positions sur ces quatre sujets qui touchent les Suisses qui résident en France. Leurs réponses seront publiées dans le Blog du Frontalier dès réception.

 

Les réponses d’Alexandre de Senarclens candidat PLR au Conseil national ont été les premières à nous parvenir.

Les réponses des Verts transfrontaliers du parti écologiste genevois.

 

Nos articles sur ces sujets :

 

Augmentation du nombre de frontaliers en Suisse et ralentissement économique

C’est la rentrée ! Tout sur l’école Suisse…

La mobilité transfrontalière comme sur des roulettes…

L’idée d’un péage urbain à Genève fait débat

Genevois sans Frontière, des candidats genevois se positionnent

La table ronde de Genevois sans Frontières sur le financement des P+R