Elections fédérales, Alexandre de Senarclens répond aux 4 questions du Blog du Frontalier

Elections fédérales, Alexandre de Senarclens répond aux 4 questions du Blog du Frontalier

- dans Politique
Commentaires fermés sur Elections fédérales, Alexandre de Senarclens répond aux 4 questions du Blog du Frontalier
Alexandre de SenarclensAlexandre de Senarclens

Par notre précédent article Elections fédérales et Suisses résidents de France voisine, nous avons communiqué 4 questions sur des sujets suivis par les Suisses qui résident en France voisine à 3 listes de candidats (verts transfrontaliers, PDC et PLR).
Les réponses d’Alexandre de Senarclens candidat PLR au Conseil national ont été les premières à nous parvenir, les voici.

 

 

1- Quels seront vos chantiers pour que l’activité économique reste dynamique dans le canton de Genève?

– “Il faut sans cesse travailler sur les conditions cadres du canton et de la Suisse. Un grand pas a été franchi avec le vote positif sur la RFFA (Réforme Fiscale et Financement de l’AVS) qui permet d’offrir des conditions fiscales attractives et pérennes.

Notre canton et la région doit faire un saut qualitatif dans le domaine du transport pour éviter de perdre du temps dans les bouchons et améliorer la qualité de l’air. Pour cela, le Leman Express (LEX) doit être un succès avec un excellent maillage avec les réseaux de bus / trams TPG et du côté français. D’ importants investissements devront être réalisés du côté genevois (en particulier les trams de St-Julien et de Fernex). Il faut aussi favoriser des nouveaux modes de transport avec la construction de nouvelles voies vertes.

Et bien sûr, il faut miser sur la formation et les nouvelles technologies en favorisant la région franco-valdo-genevoise. La dynamique du canton doit s’inscrire dans une dynamique de la région et un dialogue renouvelé et amélioré avec nos voisins.”

 

2- Quelles contraintes envisagez vous pour améliorer la mobilité à Genève?

– “Je ne pense pas que le mot contrainte soit adéquat dans ce débat. Il faut que les nouveaux modes de transports soient intéressants pour que les gens délaissent leur voiture. C’est en améliorant la desserte et les P&R que l’on va y arriver. Comme mentionné au point 1, nous devons tout faire pour que le LEX (Leman Express) soit un succès. A nouveau, c’est aussi au niveau de la région que tout cela doit être planifié.”

 

3- Comptez vous préserver l’ouverture de l’école genevoise aux jeunes Suisses qui résident en France voisine?

– “Sur le principe, cela ne me choque pas que les élèves qui résident en France, même s’ils sont également suisse ou que leurs parents travaillent en Suisse, aient à l’école en France. La question est plutôt de savoir si, de cas en cas, il peut être fait des exceptions pour faciliter la vie des enfants et des parents.”

 

4- Comment comptez-vous financer les mesures nécessaires?

– “L’Etat de Genève doit apprendre à faire des économies. Les charges, ces dernières années, ont augmenté plus que l’inflation et la croissance de la population. Cela ne peut plus durer. L’Etat doit faire des choix pour ramener à l’équilibre les finances de l’Etat et lui permettre de continuer à faire des investissements d’avenir.”

 

Biographie d’Alexandre de Senarclens

Né à Genève en 1975, Alexandre de Senarclens a fait une licence en droit à l’Université de Fribourg, puis un brevet d’avocat et un master en droit (LL.M.) de l’Université de Georgetown (Washington D.C.). Il est associé depuis 2010 dans une étude d’avocats genevoise. Il s‘est engagé en politique en 2003 au sein du Parti libéral, puis du Parti libéral-radical genevois (PLR), dont il a été le président de 2015 à 2019. Il est actuellement député au Grand Conseil à Genève. Enfin, il est marié et père de trois enfants.

Nos articles sur ce sujet :

Elections fédérales et Suisses résidents de France voisine

Les réponses des Verts transfrontaliers du parti écologiste genevois