Départ en vacances sur le tapis rouge : l’aéroport de Genève aux petits soins

Départ en vacances sur le tapis rouge : l’aéroport de Genève aux petits soins

- dans Mobilité
1 Reply
départ aéroport

L’attente est souvent longue à l’aéroport de Genève et elle s’est notamment rallongée avec, depuis avril 2017, des mesures qui incluent maintenant aussi les voyages de et vers l’espace de Schengen. Il faut prévoir un laps de temps suffisant. Malgré une attente qui s’allonge, l’aéroport de Genève tente d’améliorer la satisfaction des voyageurs et d’en tirer profit.

Un aéroport en pleine expansion

L’aéroport de Genève est de plus en plus fréquenté. En 2016, il a vu passer 16,5 millions de passagers, soit 4,8% de plus que les 15,7 millions de 2015.
EasyJet représente le principal vecteur de cette croissance. En 2016, la compagnie britannique détenait 43,6% des parts de marché de Genève Aéroport, et passait la barre des 7 millions de passagers transportés, soit une croissance de 5,9%.  L’aéroport prévoit des aménagements afin de pouvoir répondre au mieux à la hausse de la fréquentation.

Vers une nouvelle façon de voyager?

La présence d’EasyJet multiplie les offres low cost à l’aéroport de Genève. En économisant sur le prix de son billet, le voyageur peut affecter une partie du budget non utilisé vers des services auxquels il n’aurait pas eu recours s’il avait payé son voyage plus cher. Le voyageur paie pour les extras qu’il désire et rejette les autres. Le low cost permet donc un “allocate cost” dans le sens où le client alloue le coût précisément au service qui l’intéresse et ne paie pas les autres. C’est un choix à la carte.

Ce constat entraîne une transformation de l’aéroport de Genève qui y voit l’opportunité de multiplier des offres de e-services.

Une panoplie de e-services, “parce que vous le valez bien”

En plus d’un accès wifi gratuit de 90 minutes avec possibilité de reconnexion pendant 6 mois, les e-services proposés par l’aéroport de Genève fleurissent.

Parking

Ne vous préoccupez plus de savoir où garer votre voiture.  Dès 10 Fr., l’aéroport de Genève vous propose de réserver une place de parking en ligne via le service ResaPark.

A ce sujet, vous pouvez consulter notre article sur les options de stationnement à l’aéroport de Genève ainsi que celui sur l’accès à l’aéroport par les transports en commun.

Priority Lane

Marre de faire la queue? Peur de rater votre avion en raison d’une attente à la sécurité? L’aéroport de Genève se propose de rendre votre voyage plus agréable en réduisant l’attente. Pour 8 Fr. , il vous est possible d’obtenir un coupe-file pour un accès plus rapide aux portiques de sécurité.

Lounge

Pour rendre votre attente plus douce, l’aéroport de Genève vous propose l’accès au salon Swissport Horizon afin de patienter dans un “cadre distingué et relaxant”. Ce service est disponible pour tous les départs, sauf pour les vols à destination de la France et du terminal 2. Pour 35 Fr. (gratuit pour les moins de 6 ans), mettez vous à l’aise dans un fauteuil confortable et profitez d’un accès internet sans fil, ou plongez vous dans la lecture d’un magazine en sirotant une boisson et en dégustant une des collations mises à votre disposition.

Check-in

Les CFF vous proposent d’effectuer le check-in de vos bagages depuis la gare ; il vous est possible de déposer vos bagages dans une gare sélectionnée la veille de votre départ en avion depuis les aéroports de Genève ou Zurich et de les récupérer directement à l’aéroport d’arrivée à l’étranger.

Vers un essor des boutiques hors taxes (ou duty free) ?

La multiplication de ces services vise, certes, à améliorer le confort des voyageurs de l’aéroport de Genève mais pas seulement. Elle permet aussi de leur laisser plus de temps pour profiter de la zone duty free composée de plus de 80 commerces, prestataires de services et restaurants ouverts 7 jours sur 7. Du chocolat, des confiseries, des articles de mode, des accessoires, des souvenirs, des montres… vous trouverez tout dans la zone duty free de l’aéroport de Genève !

Et ce n’est qu’un début, l’aéroport de Genève fait évoluer son espace duty free vers ce que l’on voit poindre à London Heathrow. Le duty free, ce n’est plus seulement un espace de consommation limité aux produits que l’on peut emporter. Cela devient aussi un espace de contact avec des marques dans un moment où le consommateur est particulièrement disponible : le consommateur n’achète pas forcément mais le produit entre dans ce que le marketing appelle le “customer journey“.

Bon vol à tous et bel été !

 

Pour accéder à nos autres articles sur l’aéroport de Genève :
Aéroport de Genève, plan des parkings : où et comment se garer en voiture ?

Accès à l’aéroport de Genève : par les transports en commun

 

Commentaires

  1. Raoul says:

    C'est clair que je trouve que globalement que c'est moins de service et plus de DIY, que ce soit à Genève ou ailleurs.
    -Files pour le check-in qui s’allongent car moins de gus au comptoir et plus de bornes d'enregistrements, les voyageurs doivent se prendre par la main.
    -Files à la sécu qui s'allongent
    -Boarding anticipé et il faut poireauté trois plombes dans un couloir ou dans le bus
    -débarquement par bus de plus en plus fréquent, c'est génial l'été en plein cagnard

    Plus spécifiquement à Genève:
    -Le check-in avec Swiss est nul, il faut passer par des bornes et le faire soit même. Des fois c'est en rade et il n'y que un pimpim pour tout le taf.
    -Le check-in avec easyjet secteur France est interminable, bref pour un vol secteur France avec check-in, prévoir 2h30.
    -La sécu secteur France est sous dimensionnée. Tu as beau anticiper, mais tu fini à la bourre car Air France n'hésite pas à inviter ses passager à by-passer la file, du coup tu fini à la bourre.
    -c'est le chaos le samedi entre janvier et mars avec les départs et retours du ski, c'est blindé de chariots avec des skis, ils devraient prévoir un service spécifique pour les collecter.

    Personnellement un bon service c'est quand tu passe le moins de temps possible à l'aeroport, pas d'ouvrir une énième boutique duty free qui te revend du toblerone plus cher qu'à la Migros qui se trouve dans la galerie...