Entreprises multinationales : des contrats collectifs en perte de vitesse !

Entreprises multinationales : des contrats collectifs en perte de vitesse !

- dans Assurance maladie
0

En octobre et novembre, les employés des grandes entreprises internationales basées en Suisse ont eu deux mauvaises nouvelles :

  • Comme les autres assurés des caisses maladies suisses, leurs primes d’assurance maladie ont augmenté
  • Les rabais dont ils bénéficiaient grâce aux contrats collectifs négociés par leur employeurs ont été “rognés” par la Finma.

Par le passé, les employés, qu’ils soient résidents ou frontaliers n’avaient pas forcément intérêt à comparer leur assurance santé collective avec la concurrence. Ce n’est plus le cas maintenant. Que s’est il passé et que faut il faire ?

Que s’est il passé pour que cela change maintenant ?

L’augmentation continue des dépenses de santé finit par avoir un effet sur les primes.

Un audit des contrats collectifs par la Finma abouti à la décision qui tranche : toute réduction de prime d’un contrat collectif doit être justifiée par une analyse statistique du rapport remboursements/primes.
La Finma veille à ce qu’il n’y ait pas de subventionnement par les assurés “standard” des primes des assurés “collectifs”. Des contrats collectifs sautent ou des rabais se réduisent.

Avant, il n’y avait rien a faire

Les réductions proposées par les contrats collectifs étaient suffisamment intéressantes pour que les assurés ne se posent pas la question de l’automne : dois-je changer d’assurance santé pour l’an prochain ?

Maintenant, il faut s’interroger

1 – Combien vais-je payer en plus en 2017 ?

Vous devez avoir reçu récemment un courrier de votre assureur actuel qui vous indique le montant de votre prime d’assurance-santé pour 2017.

2- Puis-je quitter mon assurance actuelle ?

Si la prime de votre assurance a augmenté, vous pouvez résilier votre assurance.

Attention, vérifiez bien si l’augmentation provient de l’assurance de base ou si elle provient de l’assurance complémentaire.
Dans le cas de l’assurance complémentaire, sans augmentation, il n’y a pas de possibilité de résilier des contrats pluriannuels.

3- Mon employeur me permet-il de faire un choix ?

Les salariés des grandes entreprises internationales sont placés dans trois situations différentes :

  • l’employeur ne participe pas aux frais d’assurance santé, dans ce cas de figure, pas de soucis, vous pouvez souscrire, pour vous et votre famille, une assurance-santé chez l’assureur de votre choix.
  • l’employeur participe aux frais d’assurance santé, par un versement direct complémentaire à votre salaire. Il laisse une totale liberté à son employé de choisir son assurance santé, même si un contrat collectif existe avec une caisse d’assurance. Dans ce cas là, vous pouvez faire le choix de vous affilier, vous et votre famille, chez un autre assureur.
  • l’employeur contribue à la dépense de santé de son employé uniquement si son employé passe par la caisse d’assurance santé que l’employeur a au préalable choisie. Si vous êtes l’employé d’une de ces entreprises, ce sera difficile de faire jouer la concurrence en 2017. Il faudra être patient, les années prochaines beaucoup de ces entreprises seront sans doute amenées à ajuster leur approche et ne pas se lier à une caisse d’assurance maladie.

Car n’oublions pas, en Suisse, le choix d’une assurance santé relève de la décision de l’employé, pas de l’entreprise.

4- Ma couverture actuelle correspond-elle à mon besoin ?

Maintenant que vous avez vérifié que vous pouvez mettre en concurrence l’assureur qui a un contrat collectif avec votre entreprise, détaillez votre couverture.
En effet, les contrats collectifs regroupent souvent des ensembles de couvertures disparates qui, pris unitairement peuvent avoir un prix intéressant mais qui, une fois regroupées peuvent aboutir à une prime globale chère et qui ne correspond pas à votre besoin.
Distinguez ce qui vous semble impératif de ce qui est juste du confort.

Pour les frontaliers, cette vérification de la couverture est d’autant plus importante que la prime d’une assurance santé “bilatérale” France et Suisse à un coût très différent d’une caisse à une autre.

5- Ai-je d’autres leviers pour réduire ma prime ?

Si vous êtes résident, étudiez les autres leviers qui vous permettraient de réduire la prime :

  • Les modèles alternatifs de soins
  • Le montant de franchise que vous êtes prêt à payer de votre poche

En conclusion

C’est du travail, mais ne pensez pas être le seul à le faire cette année. Les spécialistes parlent d’un chiffre de 1’000’000 assurés qui vont changer d’assurance santé cette année
Pour ceux qui veulent un conseil objectif :

  • Appelez notre partenaire
  • Envoyez votre police
  • Il vous trouvera une offre qui viendra concurrencer votre assurance actuelle
  • Vous aurez en main les éléments pour décider

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *