Rapatriement de salaire: banques et bureaux de change

Rapatriement de salaire: banques et bureaux de change

- dans Taux de change
28 Replies
bank teller

Payés en francs suisses et exposés aux variations du taux de change, les frontaliers suisses ont besoin au quotidien de services bancaires adaptés et simples.

Aujourd’hui, une dizaine d’établissements bancaires propose des solutions et offres tarifaires adaptées au marché frontalier, notamment pour le rapatriement de salaires.

Ces services sont-ils tous équivalents ?
Peuvent-ils rivaliser avec les “acteurs Web du change” dont les frais sont très bas, comme nous l’avons présenté dans notre précédent volet sur le rapatriement de salaire ? Voici un panorama des banques et de leurs offres pour les frontaliers.

Banque du Léman

La Banque du Léman est la dernière arrivée sur le marché du rapatriement de salaire.

Le change ne doit pas être un sujet qui réduit la fidélité de nos clients, bien au contraire” nous affirme Mme Corrado, directrice de l’agence de Genève.
En clair, on comprend que la Banque fera tout son possible pour s’aligner sur la meilleure offre avec, de plus, des ajustements pour des montants importants.

Aujourd’hui, son Pack frontalier “Frontalis” comprend un compte “Salaire” en francs et un compte en euros, des virements en France ou Suisse sans frais, l’éventuel contrat de change de 6 ou 12 mois, les cartes, l’eBanking, le découvert de 500 CHF.

L’ensemble, facturé 12 CHF par mois en fait une offre très compétitive qui devrait rapidement avoir la faveur des nouveaux frontaliers.

Crédit Agricole des Savoie (CA)

Première banque présente des deux côtés de la frontière, le Crédit Agricole propose plusieurs solutions pour rapatrier un salaire de la Suisse vers la France, notamment la possibilité de détenir un compte en devise.

Pour les détenteurs des produits  “Compte-Service” ou “Compte à composer”, la plupart des opérations de rapatriement sont gratuites :

cads tarifs

Selon la banque, ces solutions permettent de garantir un taux de change optimal et d’effectuer des cessions de devises facilement par internet ou en agence.
Le CA met également à disposition de ses clients un prélèvement pour rapatrier directement tout ou partie d’un salaire en francs suisses vers un compte en devise ouvert auprès du Crédit Agricole des Savoie, sans commission de rapatriement, ni frais supplémentaire.

Le prélèvement peut être effectué chez toutes les banques suisses, excepté Post Finance.
Hormis le prélèvement transfrontalier, il est également possible d’utiliser les virements SEPA et Swift.
Le CA accepte par ailleurs les prélèvements des organismes suisses (LSV) directement sur le compte en devise en France.

 

Voici un exemple concret, d’un change effectué le 7 avril 2016 par le Crédit Agricole des Savoie, 3 500 CHF ont été changés au taux de 1.097 soit 3 190,51 €, les variations du jour étaient les suivantes :

change cads

 

Banque populaire (Alpes, Franche Comté…)

La Banque populaire dispose elle aussi d’une offre spécialement pensée pour les frontaliers.
Fronta Service” est un produit qui permet de rapatrier gratuitement un salaire perçu en Suisse par chèque, virement Swift et SEPA.

En outre, la banque peut garantir le change pour une durée au choix, via le service Fronta Change.

Extrait des tarifs :

bp tarifs

 

Exemple d’un change réalisé à la Banque populaire de Bourgogne Franche Comté le 21 août 2015, 4 000 CHF au taux de 1.0788, soit 3 707,81 € alors que le cours du jour variait très peu ce jour là comme on peut le constater sur ce graphique :

change bp

 

Crédit mutuel (CM) et CIC

Le Crédit Mutuel (comme le CIC) a créé lui aussi des services et produits dédiés aux frontaliers suisses, avec “l’Eurocompte frontalier“.

Il est possible d’ouvrir un compte courant en CHF auprès d’une agence du CM sur lequel recevoir directement son salaire, sans avoir besoin d’un compte dans une banque suisse.
Grâce à ce procédé de rapatriement, le CM garantit un taux de change parmi les plus avantageux du marché et une exonération de la commission de rapatriement.
Ce type de compte permet également d’accepter les prélèvements LSV, de posséder une carte bancaire en CHF et de verser des espèces.

Notez que si vous souhaitez utiliser votre “compte miroir” pour mettre en place des LSV suisses (ex. paiement de prime d’assurance maladie) pensez à prévenir votre agence pour autoriser les débits sur ce compte.

Extrait des tarifs :

cm tarifs2

cm tarifs 3

cm cb en chf tarifs

 

Société Générale (SG)

La Société Générale propose des services pour les frontaliers, en complément de l’ouverture d’un compte courant, comme la garantie du taux de change et la gratuité des virements permanents entre la Suisse et la France.
En revanche, l’établissement bancaire ne propose pas la possibilité de verser des espèces sur le compte en devise.

Extrait des tarifs :

sg tarifs

 

Banque Laydernier

La banque Laydernier utilise le rapatriement LSV du salaire et permet de choisir le montant à transférer, la date et la périodicité des prélèvements. En revanche, il est impossible de verser des espèces sur le compte en devise proposé par la banque.
Le service “Terme Frontalier” garantit le change sur tout ou partie du salaire durant 6, 9 ou 12 mois.

Extrait des tarifs :

laydernier 1

laydernier2

 

BNP Paribas

La BNP ne propose pas de rapatriement par LSV, le client approvisionne son compte CHF par virement, toutefois, la BNP ne facture aucun frais lorsque le virement provient de Suisse.

Il est également possible d’opter pour une couverture du risque de change pendant une durée d’un an maximum.
La BNP applique un taux de change au jour le jour qui est annoncé comme équivalent, voire meilleur, que le taux du Change Migros.

Des banques françaises performantes

Pour ce qui est des taux de change et des produits, les banques qui proposent des services dédiés aux frontaliers se placent sur le même plan que les sites internet spécialisés dans le rapatriement de salaire.
Les gains sur le change affichés par les comparateurs internet devraient être comparés par rapport aux banques suisses dont les taux sont généralement moins intéressants.

Bien sûr, choisir la meilleure solution à un instant T pourra toujours vous faire gagner une poignée d’euros lors de votre rapatriement de salaire mais on constate que les taux pratiqués par les banques françaises sont tout à fait corrects.

La bonne pratique : rapatriement et change et pas virement depuis la Suisse

L’important lorsque vous choisissez l’option de change via la banque est surtout de rapatrier son salaire tous les mois par un LSV gratuit sans changer de devise, puis d’effectuer ensuite votre change avec un taux avantageux (de manière manuelle ou programmée c’est selon chacun).

Réaliser un virement depuis un compte suisse (CHF) vers un compte français (CHF) occasionne des frais parfois élevés.
Plus coûteux encore, virer des fonds en francs vers un compte en euros s’avère très désavantageux au niveau du taux de change.

Enfin, n’oubliez pas que vous êtes tenus de déclarer chaque année vos comptes détenus à l’étranger à l’administration fiscale française au moyen du formulaire 3916 !

Les bureaux de change

Solution privilégiée par de nombreux frontaliers, les bureaux de change, à l’instar du Change Migros ou du Change Coop, offrent quelques avantages, mais de nombreuses contraintes.

Chaque mois, il faut retirer ses devises en francs à la banque avant de se rendre dans un bureau de change pour obtenir des euros, puis finalement déposer les espèces obtenues dans sa banque française.
Au final, plusieurs heures sont nécessaires pour réaliser l’opération, quand il ne s’agit pas d’une demi-journée !

Si le change dans un bureau reste une solution très utilisée par les frontaliers, c’est notamment en raison d’un taux de change parmi les plus avantageux du marché et de frais très faibles sur les opérations par rapport aux banques.

Le Change Migros est, de l’avis général, l’enseigne la plus intéressante pour les travailleurs frontaliers, suivi de près par le Change Coop. Victimes de leur succès, les bureaux Migros sont souvent pris d’assaut, et il faut s’armer de patience afin de procéder au change de devise.

Par ailleurs, depuis les attentats perpétrés en France en 2015, la circulation de l’argent liquide est très contrôlée et les changes, surveillés, notamment lorsque leur montant est supérieur à 1 000 €, ce qui pourrait valoir quelques ennuis lors du passage de la frontière.

Pour ceux qui préféreraient traverser la frontière avec des francs suisses en poche, attention, de nombreuses banques françaises ne pourront pas accepter leur dépôt sur un compte en devise.

Commentaires

  1. jpm says:

    petite correction : la SG propose bien des comptes en devises (CHF, dollars, etc...). gratuitement en plus.

  2. jpm says:

    ce n'est pas ce que je disais.

    J'ai un compte en devises chez bpop depuis presque 10 ans. c'est juste que c'est un IBAN FR et que ca coute un virement transfrontalier.
    vec le service fronta service (bpop des alpes, pas en alsace), on peut rapatrier sans frais.

  3. says:

    je remonte le sujet car je viens de me rendre compte que je vais avoir le probleme de virement transfrontalier dans les mois qui viennent!!

    j'ai ouvert toute la panoplie a la banque populaire d'alsace et je n'ai pas fait attention que le RIB est en FR... je dois donc ouvrir un compte en suisse pour la virement de salaire, jusque la, a la limite c'est pas si grave!

    mais pour le pret, la mensualité est prélevé sur ce stupide compte CHF qui sert un peu a rien! la banque populaire me dit qu'ils n'ont pas la possibilite d'aller chercher mon salaire pour le rapatrier en CHF sur ce compte pour prelever la mensualité... donc que je vais devoir payer 25 CHF de frais tous les mois...

    jpm, sais tu s'il y a moyen de leur demander de mettre en place un LSV en alsace? comme la bpop le fait en rhones alpes-auvergne et bourgogne-franche comte?

    ca doit pas etre si difficile a mettre en place si 2 bpop regionales peuvent le faire!

  4. jpm says:

    déjà demandé, la réponse est " Oula non, rien a voir la bpop alsace n'a rien a voir avec les autres regions. Impossible de leur demander comment ils font !!".

    par contre ton pret est a la bpop ? donc ils prelevent sur ton propre compte CH (IBAN FR ou non ).

    il faut juste envoyer l'argent de la suisse (un compte a toi en Suisse) vers le compte CH de la bpop. et ca coute entre 0 et 5 CHF par virement (j'en fais un tous les 3 mois, du coup, un gros).

    pourquoi 25 CHF ??

  5. jpm says:

    oui et de mémoire c'est 5 CHF par virement mais gratuit si je maintiens un solde sur mon compte courant UBS. par contre c'est peut etre maxi un par mois; mais faut que je verifie.

    25 CHF pour moi, c'est le prix d'un virement compte CHF (IBAN FR) de la BPOP vers compte CHF (IBAN FR) de la Societe Generale...