Rapatriement de salaire frontalier : quelles sont les meilleures options ?

Rapatriement de salaire frontalier : quelles sont les meilleures options ?

- dans Taux de change
43 Replies
Euro oder Franken: Der Wert des Geldes

Il existe différentes possibilités pour les frontaliers de rapatrier leur salaire suisse en France.

Depuis les solutions “spéciales frontaliers” proposées par certaines banques jusqu’aux sites internet spécialisés dans les transferts d’argent et de change en passant par les bureaux de change, les options sont nombreuses, et certaines vous garantissent des économies intéressantes, notamment sur le change.

Chaque frontalier payé en francs suisses passe chaque mois par la case “change” afin de faire face à ses dépenses en euros.
Or, ce rituel, si l’on s’y attarde un peu, pourrait nous permettre de faire des économies intéressantes en bénéficiant des meilleurs taux et des meilleures conditions.

En effet, la plupart des frontaliers ignorent que le change de devise euros/francs suisses repose sur trois critères essentiels :

  • le taux de change interbancaire, commun à tous les établissements ;
  • les marges appliquées par les bureaux de change et les banques dont le montant est déterminé par chaque établissement ;
  • les frais calculés sur le montant des transactions et qui sont eux aussi propres à chaque société.

Conséquence : le taux de change n’est pas le même chez les banques ou les intermédiaires, et les économies réalisées peuvent atteindre jusqu’à 170 € par transaction !

Trois acteurs principaux

Depuis le développement de l’activité de change de devise et de rapatriement de salaire, trois acteurs se partagent le marché : les banques traditionnelles, les bureaux de change et les sites internet spécialisés.

Actuellement, les bureaux de change, à l’instar de Change Migros et Change Coop, conservent la préférence des frontaliers, malgré des offres très attractives de la part de sociétés spécialisées sur le Web.

Selon ces dernières, un frontalier qui change chaque mois environ 5’000 francs suisses pendant un an via leurs services, pourrait recevoir jusqu’à 600 euros de plus sur ses opérations de rapatriement de salaire par rapport aux opérateurs historiques.
Cette différence de montant perçu se joue principalement sur la marge que s’octroient banques, bureaux de change et services Web.

Nous aborderons ici différents comparateurs Web et acteurs Web spécialisés dans le rapatriement de salaire des frontaliers. Un prochain article abordera les solutions proposées par les Banques et les bureaux de change.

Des comparateurs performants

Pour avoir une idée plus précise des économies que vous pourriez réaliser, plusieurs comparateurs en ligne s’avèrent utiles :

  • Monito (ex Tawipay), Start-up lausannoise créée en 2013 et soutenue par le Secrétariat d’État à l’économie (Seco), estime qu’un travailleur frontalier peut économiser entre 300 et 800 francs par an pour un rapatriement de 5’000 francs tous les mois :

tawipay

 

  •  Mon taux de change assure de son côté pouvoir faire gagner environ 4 % sur leurs opérations de change grâce à un comparateur lui aussi gratuit :

montauxdehange

 

  • Moneytis, plate-forme ouverte en 2015, utilise une nouvelle technologie, Blockchain, pour assurer des transferts d’argent à moins de 2 % de frais :

moneytis

meilleurtauxdechange

 

 

Les services internet spécialisés

Si toutes les sociétés en ligne de change et de rapatriement de salaire font la même chose, c’est-à-dire convertir des francs suisses en euros, elles n’offrent pas les mêmes garanties sur le plan financier ou la sécurité des transactions.

Généralement, les sites Web spécialisés sont plus intéressants au niveau des coûts et des frais.
En outre, avec cette solution, les frontaliers n’ont pas à changer de banque, puisque les transferts se font parallèlement du fonctionnement de leur compte.

Seul bémol, la majorité de ces start-up est implantée dans le monde entier, en Australie comme en Irlande, ce qui n’a rien de rassurant, mais quelques services sont heureusement établis sur le territoire suisse.
Zoom sur les principaux, et les plus performants, services internet de rapatriement de salaire.

B-Sharpe

Fondée en 2006 à Genève par Jean-Marc Sabet, la société B-Sharpe propose des services de conversion de devises et de paiements internationaux sur lesquels les frais sont très bas.
Ainsi, la société assure faire réaliser près “de 70 % d’économie” sur les frais de rapatriement des salaires des frontaliers.

L’utilisation de B-Sharpe ne nécessite pas de changement de banque. Par ailleurs, la société propose de faire directement verser son salaire sur un compte B-Sharpe, ce qui évite une manipulation et fait donc gagner du temps.

bsharpetest

 

 

Côté sécurité, B-Sharpe indique utiliser les toutes dernières technologies de chiffrements afin de garantir la totale sécurité des transferts d’argent et assure les transferts contre la fraude.

Sur un plan pratique, la procédure de change peut s’effectuer sur le Net, par téléphone ou par e-mail. La demande est enregistrée dès sa réception, réduisant ainsi les délais de transfert. Il faut compter 48 heures maximum pour que l’argent soit crédité. B-Sharpe propose par ailleurs un service de transfert express, facturé 5 francs par transaction, et qui permet de diviser par deux les délais habituels.

L’ouverture d’un compte sur le site B-Sharpe est gratuite. Pour les transferts de moins de 5’000 francs suisses, le site prélève 0,5 % et 8 francs par opération ; de 5’000 à 9’999 francs, 0, 5 % et 5 francs par virement ; à partir de 10’000 francs, 0,5 %.

Plusieurs retours d’utilisateurs de cette solution sont consultables sur le Forum des Frontaliers.

Telexoo

Autre acteur incontournable du change de devises, Telexoo est basée à Genève et propose “jusqu’à 3 % annuels d’économie” sur l’ensemble du salaire rapatrié. Pour en profiter, il suffit d’ouvrir gratuitement un compte Telexoo sur lequel sera viré le salaire. Le site se charge ensuite d’effectuer le change puis de transférer la somme vers un compte bancaire français.

Pour les frontaliers, 9 francs de frais sont prélevés sur les transactions inférieures à CHF 1’000. Pour les montants supérieurs à 1’000 francs, les opérations sont gratuites. En termes de délais, Telexoo est particulièrement efficace, comme le soulignent plusieurs internautes sur le Forum des Frontaliers. Le rapatriement peut s’effectuer dans la journée si la demande est émise tôt le matin.

Telexoo indique utiliser également les dernières technologies en matière de sécurité et de cryptage.
La société est en outre affiliée à l’Autorité fédérale Suisse de surveillance des marchés financiers.

Ce 22 mars, le taux appliqué sur le change s’élève à 1.0944 :

telexootest

 

Transferwise

Installé en Australie, mais avec des succursales en Allemagne, au Royaume-Uni et en Espagne, Transferwise se veut le leader parmi les sociétés de change internet.
Il garantit 90 % d’économie sur les frais par rapport aux montants prélevés par les banques. Doté d’une appli pour smartphone et iPhone, Transferwise permet de suivre en temps réel l’avancée du change, à la différence de ses concurrents.

Au niveau de la tarification, la société annonce un taux de 0,5 % sur la conversion CHF / €, plus 2 euros de frais supplémentaires par change.
Pour utiliser le service, le seuil minimum de change de 300 francs. À l’instar des autres sociétés du secteur, Transferwise nécessite l’ouverture d’un compte gratuit sur lequel seront versées les sommes en francs avant leur change en euros et leur virement sur un compte bancaire dans les 48 heures. Toutes les transactions effectuées sont cryptées et assurées par Transferwise.

transferwisetest

 

Currencyfair

Cette société irlandaise fonctionne sur le même principe que Transferwise, avec des taux très bas et donc intéressants pour les frontaliers.
Chaque change CHF / € coûte 3 euros, et ce, quel que soit le montant.

Seul bémol, les délais de traitement annoncés par le site : il faudrait compter d’un à trois jours pour que le virement soit crédité sur le compte gratuit currencyfair puis encore deux jours supplémentaires pour le virement vers un compte bancaire…

currencyfairtest

 

Récapitulatif

  Frais d’ouverture de compte Frais de change Délai de traitement Moyens d’effectuer les transferts Economie pour un change de CHF 1’000 Economie pour un change de CHF 5’000
B-Sharpe  Gratuit Moins de 5’000 francs : 0,5 % + 8 francs par opération ;De 5’000 à 9’999 francs : 0,5 % + 5 francs par opération ;< 10’000 francs : 0,5 % 48 heures.
24 heures en transfert express (5 francs)
Internet,Téléphone,Email 10,38 € 51,51€
Telexoo Gratuit Moins de 1’000 francs : 9 francs par opération Dans la journée dans certains cas ; 24 à 48 heures Internet 10,30 € 51,50 €
Transferwise Gratuit Seuil de change minimum : 300 francs ;0,5 % + 2 euros par virement 48 heures InternetAppli Android et iPhone 36, 41 € 146,67 €
Currencyfair Gratuit 3 euros par opération, indépendamment du montant Jusqu’à 5 jours InternetAppli Android et iPhone 46,76 € 138,82 €

 

Dans un prochain article, nous vous présenterons des solutions de rapatriement d’argent des banques et des bureaux de change.

Commentaires

  1. Moi says:

    J'ai un peu de mal à suivre... La hasard a fait que j'ai eu un virement à faire à la date prise par Telexoo pour son exemple.
    Pour un montant de 5700 CHF la Banque a fait moins bien que Telexoo de 6 euros.
    C'est trop peu pour que je me casse pas la tête avec ça.

  2. ta banque fait un bon taux alors
    mais 6€ par mois ca fait quand meme 72€ a l'année :wink:

    puis je vois pas ou est le probleme... tu automatise le virement et il se fera tout seul aucune prise de tete :stuck_out_tongue:

    moi j'ai comparé avec UBS...
    pour faire simple chez UBS 5000CHF font 4505 €
    alors que chez telexoo le meme jour cela faisait 4555€

    je viens aussi de voir que j'ai fait une erreur dans mon poste precedant... la difference n'etais pas de 55€ mais 50€

    d'ailleurs ceci se vois rapidement en allant sur http://meilleurtauxdechange.ch/ :smile:

  3. says:

    petite question sur le fonctionnement de telexoo!

    ce systeme est simplement un guichet de transfert sur internet?

    il faut donc toujours une banque pour receptionner le salaire que ce soit en France ou Suisse? j'ai bon?

    si c'est bien le cas, un virement compte CHF vers compte CHF est payant suivant les banques, même s'il me semble que chez UBS ca soir gratuit!

    si vous pouvez m'eclairer un peu! merci!

  4. says:

    Et bien si! le taux de change peut varier très fortement en moins d'une journée, même en dehors d'évènements extraordinaire comme l'annulation du taux plancher de la BNS:

    Le marché du forex est un marché hautement spéculatif. Je vous invite à regarder de plus près le USD/BRL (réal brésilien) pour avoir peur.

    Pour moi, toutes ces discussions pour gagner 10-12 CHF par mois, c'est ne pas concevoir le forex comme un risque. Perso, je préfère un contrat de garantie de change à un taux que je choisis, sur une durée que je choisis, plutôt que de subir. Au moins le budget est connu à l'avance

  5. Je ne pense pas mais le mieux est de leur demander
    :wink: