Le Salon de l’automobile de Genève ouvre ses portes pour l’édition 2016

Le Salon de l’automobile de Genève ouvre ses portes pour l’édition 2016

636-424-3c7139597425984858c4adb4

Aujourd’hui s’ouvre la 86ème édition du salon de l’auto à Genève, c’est l’un des cinq plus grands rendez-vous de l’industrie automobile. Pour l’occasion, 700’000 visiteurs sont attendus.

Les grands constructeurs présenteront leurs dernières créations. Seront présents également pour l’occasion les carrossiers, designers et tous les accessoires connectés de 2016. Au total plus de 900 voitures et plus de 100 premières.

Point sur cet événement auto de l’année 2016.

Les modèles stars du salon

Parmi les plus de 900 modèles proposés cette année :

Le Renault Scénic 4, l’Alfa Roméo Giulia , la Ferrari GTC4 Lusso, l’Audi Q2, la DS3 Performance, l’Aston Martin DB11, la Bugatti Chiron, l’Alpine Vision, la Maserati Levante , la Peugeot 2008 revisité, la Seat Ateca , la Skoda Visia S, la Toyota CH-R et le nouveau Volkswagen Tiguan sont au rendez-vous.

Mais ceux qui attirent plus particulièrement notre attention sont les modèles du futurs : les voitures hybrides et surtout cette année les modèles 100% électrique. Sur ce segment, la réussite de Tesla sur le haut de gamme a réveillé la concurrence. La nouvelle stratégie de Tesla vers le milieu de gamme a électrisé les autres constructeurs.

Après l’hybride, l’électrique tire la barque

Les modèles hybrides ont eu leur heure de gloire. C’est moins le cas maintenant. La capacité des batteries, les législations et les aides gouvernementales ont eu raison de ce premier marché.
En Suisse, il y a les aides pour les véhicules présentant un bon rendement énergétique.
En France, les décrets de décembre 2015 ont diminué les aides aux voitures hybrides et favorisé l’achat de véhicules électriques. La différence de Bonus écologique en France au 01 janvier 2016 est importante :

  • émissions de Co2 inférieure ou égale à 20 g = 6300
  • de 110g + conditions (hybrides uniquement) = 750 €

Dans un marché de l’électrique chamboulé par Tesla, le visiteur fera le tri entre les offres sérieuses qui peuvent manquer de panache et celles de constructeurs avec une offre qui peut sembler aujourd’hui dépassée.

La Opel ampera-e

La Opel ampera-e concurrence les modèles moyen de gamme de  Tesla Motors. Avec une batterie sous plancher, son autonomie est garantie jusqu’à 320 km. Ce modèle à 26 000 euros sera commercialisé en 2017.

La e-méhari

cl-15.096.006

Héritière de l’iconique Méhari, ce cabriolet 100% électrique de quatre places assure une autonomie de 200 km en cycle urbain et nécessite au maximum 8 heures de recharge en 16A. Sa vitesse de pointe n’égale pas ses concurrents sur le marché avec 110KM/h. Prix : 25 000 €.

Le concept car DSE e-tense

DS-E-Tense-00

La DSE e-tense voudrait bien chatouiller la Tesla sur le marché haut de gamme. Ce concept car propulsé par 2 moteurs électriques pour 402 chevaux. Elle atteint 0-100 km en seulement 4,5 secondes pour un poids de 1800kg. Sa batterie lithum ion sous le plancher avec une vitesse de pointe de 250 km/h. Son autonomie varie entre 310 km en cycle mixte et 360 km en cycle urbain. Au vu de la réussite de Tesla sur le haut de gamme, ce modèle semble avoir un train de retard.

Un salon animé

Lors de la présentation des nouveaux modèles Volkswagen du 1 er mars l’acteur britannique Simon Brodkin a animé le démarrage du salon de l’automobile de Genève. Déguisé en faux mécanicien, il a interrompu une présentation en se plaçant sous une voiture pour faire semblant de corriger le composant qui “truquait” le comportement du moteurs diesel en rapport aux normes anti-pollution. Rappelez-vous, c’est l’acteur qui avait jeté des billets de dollars sur Sepp Blatter à un congrès de la FIFA !

Ce scandale Volkswagen est révélateur des changements du marché de l’automobile. Les contraintes réglementaires augmentent. Le diesel semble devoir perdre des parts de marché par rapport à l’essence. Le prix de revente d’un véhicule récent peut être fortement diminué par des scandales de ce type.  Ces changements du marché de l’automobile sont la partie visible de modifications plus profondes du comportement de beaucoup de consommateurs. Elles sont amplifiées par la résonance des campagnes des activistes comme Simon Brodkin.

Amateur de carrosseries rutilantes et de stands illuminés, le consommateur sait aussi mettre la distance qu’il faut avec le strass et les paillettes, pour considérer la voiture comme un moyen de transport parmi d’autres. Pour un véhicule, il apprend a jongler entre la propriété, la location, le prêt et le partage.

Des pistes d’amélioration

Dans ce salon on ne voit pas beaucoup de stands qui font la promotion de la mobilité responsable. Notons l’initiative co2auplancher.ch qui propose un guide interactif sur le smartphone du visiteur qui permet de pister la consommation CO2 des modèles exposés.

Vivement que des initiatives innovantes sur la mobilité soient plus nombreuses dans ce salon.
On y retrouverai les initiatives locales et les meilleures pratiques mondiales sur la mobilité innovante. Y seraient présentées les voitures électriques, les scooters partagés dans les centre villes (comme la e-mobile), les initiatives plus globales comme le péage urbain, les ruptures de modes (P+R) etc.

Les infos pratiques du salon

Le salon de l’auto à Genève ouvre ses portes du 3 au 13 mars 2016 au PALEXPO.
Concernant les horaires d’ouverture celui-ci est ouvert du lundi au vendredi de 10h à 20h et le samedi-dimanche de 9h à 19H.

Les places sont disponibles en ligne. Sachez également qu’un rabais de 50% est appliqué sur tous les billets vendus sur place dès 16h00 pour une entrée le même jour. Non cumulable avec toute autre offre.

Adultes CHF 16.- ( 14,79 €)
Enfants de 6 à 16 ans, AVS (rentier) et AI CHF 9.- ( 8,32 € )
Groupes ( plus de 20 personnes accompagnées ) CHF 11.-/p ( 10,17 €)

Notez que :

  • le billet ne peut être ni remboursé ni échangé
  • le billet n’est valable que pour une entrée le jour de votre choix
  • le billet doit être validé par un contrôle électronique aux entrées du salon ( il doit donc être lisible )
  • possibilité d’impression du billet en noir et blanc ou couleur
  • interdiction de revente du billet à des tiers
  • les chiens ne sont pas autorisés

Au niveau des transports, attention aux embouteillages sur la bretelle d’autoroute en entrée des parkings du salon. Mieux vaut sortir de l’autoroute avant et rejoindre les parking par des voies secondaires. Vous pouvez bénéficier d’offres spéciales concernant les transports de la ville de Genève.Ils vous déposent aux portes au Palexpo. Sachez que la gare aéroport se trouve à quelques minutes du salon.
Une liste des parking à proximité et en France voisine est également disponible sur le site internet du salon.

Vous pouvez dès à présent préparer votre visite sur internet sur le site du GIMS ( Geneva International Motor Show ). Un accès aux exposants et un plan du salon sont disponibles en ligne.
adresse précise (GPS) : Route François-Peyrot 30, 1218 Le Grand-Saconnex, Suisse.

Bon à savoir : Sur place vous avez accès une banque-change, une garderie et un service de restauration. De quoi faciliter votre journée.
Le salon est également équipé d’un accès handicapé.

 

Alors profitez en pour faire un tour. Que votre souhait soit de tomber sous le charme d’un nouveau bolide ou de choisir parmi les nouvelles solutions de mobilité, c’est un salon à visiter.