Forum des frontaliers : alerter pour avancer!

Forum des frontaliers : alerter pour avancer!

- dans Assurance maladie
13 Replies
cropped-FEUILLE-DE-SOINS

Après avoir obtenu le soutien de nombreux élus des régions transfrontalières qui fut suivi d’une audition au Sénat par le groupement interparlementaire France-Suisse, les participants du Forum des frontaliers ne baissent pas les bras et lancent une nouvelle offensive pour faire entendre leur voix auprès du gouvernement, des élus locaux et des médias concernant la double affiliation CMU / LAMAL.

Nouveau round du combat

Dès aujourd’hui, le troisième round dans le combat contre la double affiliation CMU / LAMal est lancé. Depuis leur visite au Sénat le 3 novembre dernier, ces participants du Forum ont pris sur leur temps personnel pour concevoir un dossier complet sur la double cotisation à l’assurance maladie et ses conséquences.

Rappelant les différentes législations qui ont abouti à cette situation, le dossier retrace également les actions menées à ce jour par les participants du Forum. Ce livre noir de la double affiliation sera dans un premier temps envoyé aux membres du gouvernement, à de nombreux élus concernés par les problématiques, et bien sûr, à plusieurs médias régionaux et nationaux présents en kiosque et sur internet.

Après une première série d’envoi, ces participants du Forum du frontalier recontacteront personnellement et par téléphone chaque destinataire du dossier.
Il lui sera demandé une action concrète pour résoudre cette situation (voter un amendement, rappeler à l’ordre l’administration, diffuser l’information, …)

Une grosse charge de travail et encore une très forte implication de ces participants qui se sont regroupés spontanément afin d’agir au nom de tous !

Le livre noir de la double affiliation

Télécharger le dossier ici (PDF 270Ko)

Pour diffuser encore davantage ce livre noir de la double affiliation, ses auteurs, issus du forum, proposent que chaque frontalier l’envoie à un de ses élus locaux (maire, conseiller général, député, …), à un de ses médecins de proximité ou à un des médias locaux. N’hésitez pas à propager ce document.

Pour suivre cette diffusion,  pensez à noter le destinataire et sa fonction en commentaire de cet article.

Souhaitons pleine réussite à cette initiative !

Commentaires

  1. says:

    Aux toutes dernières nouvelles, le CDTF nous annonce que 4 frontaliers de la région St.Louis auraient reçu un "Avis de passage de l’huissier": http://www.cdtf.org/avis-de-passage-de-lhuissier-dans-la-region-de-saint-louis/
    Selon leur site et si les procédures vis à vis du CRA, TASS ont bien été respectées, il y est vivement conseiller de ne rien entreprendre avant début janvier. Entre temps, le CTDF va étudier les moyens légaux de riposter.
    A ce sujet, les textes rédigés par l’URSSAF sont sans ambiguïté: « Le recours devant le TASS, ainsi que l’appel, sont suspensifs d’exécution : l’URSSAF ne peut donc pas réclamer le paiement des sommes dues tant que le tribunal ou la Cour d’appel ne se sont pas prononcés… ».
    En s'asseyant sans pudeur sur les lois de la république, il semblerait que la Ministre cherche de plus en plus la confrontation. A force, 2016/17 va finir par être chaud !!
    En attendant, cela pourrait faire un beau sujet du canard enchainé, car notre dossier est maintenant suffisamment étayé pour essayer de le lui soumettre: Double affiliation illégale et disproportionnée, résultats du 1er procès au TASS, un Directeur de cpam qui fait dans le racisme anti-frontalier avec ses commentaires odieux, mise en danger de la santé et de la vie des citoyens, persécution et mise en demeure de huissier dans un cadre totalement hors la loi...à quand l'utilisation de l'état d'urgence pour défoncer notre porte à 2 heures du matin ou bien des assignations à résidence surveillée ?
    Ils sont de plus en plus fous....
    Ai-je éventuellement la permission de transmettre le "livre noir de la double affiliation" à toute fin utile, car je connais une personne qui a de bons contacts avec des journalistes du canard. Ils sont plus habilités et friands que l'Alsace ou les DN pour traiter les dérives de la CPAM et des ministères.

  2. says:

    Vous n'avez pas besoin d'autorisation pour transmettre "Le livre noir". C'est le cadeau de Noël des doubles affiliés et des victimes de la carte sanitaire déficiente des zones frontalières. Allez-y donc. Pour l'instant, nous avons peu de succès avec la presse, mais je suis sûre que cela va finir par sortir. Les ennuis s'accumulent sur les honnêtes citoyens. Les maladies aussi. Le manque de soin dû la carte sanitaire déficiente des zones frontalières lamine le moral et la santé ... cela va finir par être explosif au dépend des braves gens ... La seule consolation sera d'avoir fait son travail de citoyen et d'information. Peut-être aussi qu'un sursaut de conscience sera possible ... En tout cas diffusez, diffusez et que toute personne qui nous lit le fasse.

  3. says:

    Je peux essayer de rédiger un article sur Contrepoint. C'est moi qui avais rédigé celui-là en juillet:

    https://www.contrepoints.org/2015/07/05/212934-assurance-sante-petite-histoire-de-frontaliers

    D'après le gestionnaire du site, il aurait été lu plus de 6'000 fois rien que les deux premiers jours après la publication. C'est clair que ce n'est pas RTL ou le Figaro, mais c'est mieux que rien pour tenter d'alerter la population.

  4. says:

    J'accepte de proposer un texte au gestionnaire de Contrepoints. Par contre il faudra m'aider un peu, car comme tu le sais, je suis passé je ne sais comment entre les mailles du filet, je ne reçois donc aucun courrier ni aucun huissier de la CPAM ni de l'URSSAF.

    Ce texte doit être le plus précis et le moins mensonger possible, car j'engage ma parole auprès de personnes que je respecte.

    Au sinon je peux faire un premier jet, et le soumettre à tous les frontaliers de ce blog avant de le proposer à Contrepoints.

    PS: cela fait bizarre de se relire 6 mois plus tôt. Les choses ont bien changé depuis juillet ! :confused:

  5. says:

    Idéalement il me faudrait le contenu exact des courriers que vous recevez. Sans nom, sans aucune référence personnelle, bien entendu. Ceci pourrait d'ailleurs se faire ici et publiquement.

    L'idée est donc de faire, comme je l'ai fait en juillet, un bilan précis de ce que vivent beaucoup de frontaliers. L'idée est aussi de dénoncer l'incroyable mépris dont fait preuve ce gouvernement envers les citoyens honnêtes et travailleurs que nous sommes et qui ne demandent rien d'autre que leurs droits soient respectés.

    Je prépare mon texte dès demain. Cela ne me gêne pas, j'aime bien écrire ! :grinning: