Les frontaliers gagnent 7 % de moins que les salariés suisses

Les frontaliers gagnent 7 % de moins que les salariés suisses

- dans Salaires
9 Replies
ThinkstockPhotos-514476397

Selon la dernière étude statistique publiée par le canton de Vaud, il existerait une différence nette de salaires entre frontaliers et Suisses, de l’ordre de 7 %. Un chiffre qui peut être multiplié par deux selon l’emploi occupé et le sexe.

13 % de salaire en moins pour les hommes…

Pour étudier les écarts de salaires entre frontaliers et Suisses, le canton de Vaud s’appuie sur des statistiques établies en 2012, mais publiées le 2 juin 2015. Durant cette période, le salaire médian, toutes catégories confondues, est évalué à 6’200 francs. Pourtant, la majorité des frontaliers semblent gagner un revenu inférieur de 7 % aux salariés suisses. Le chiffre atteint même 13 % de différence chez les hommes, alors qu’il est de l’ordre de 6 % chez les femmes.

Quand on prend en compte le coût des périodes de service militaire pour l’entreprise, l’employé Suisse est comparativement encore plus cher.

Entre les secteurs public et privé, des différences se font également sentir, avec un écart de 1’600 francs. Le salaire médian dans le privé est de 5’900 francs alors qu’il atteint 7’500 francs dans le public.

Malgré tout, les frontaliers restent globalement mieux payés, avec un salaire médian de 5’800 francs, que l’ensemble des travailleurs étrangers en Suisse dont le revenu moyen avoisine les 5’500 francs.

… Mais une progression plus forte

Si l’étude publiée début juin met en évidence un salaire plus bas pour les frontaliers, elle montre également que leur salaire médian augmente beaucoup plus rapidement que celui des salariés suisses. Depuis 2002, l’augmentation se chiffre à 16 % contre 11 % pour les Suisses.

Par ailleurs, les différentes statistiques du canton de Vaud mettent en évidence des disparités en fonction des postes occupés. En effet, les différences de traitements salariaux tendent à disparaître pour les postes de cadres moyens et supérieurs. Pour les postes les plus élevés, le salaire moyen est même 5 % supérieur à celui des salariés suisses…

Pour l’ensemble des travailleurs étrangers, les postes à responsabilité atteignent 12’000,00 francs quand pour les mêmes fonctions, un Suisse touchera 9’900 francs environ.

Pour les statisticiens, cette différence notable de traitement s’explique par le fait que pour certains profils les entreprises sont prêtes à investir afin d’attirer des compétences étrangères spécialisées.

Commentaires

  1. SAV says:

    7% (et plus) pour des statistitques qui datent de 2012. Aujourd'hui en 2015 l'écart se creuse encore plus.

  2. Alex says:

    Là aussi, on perçoit clairement la différence entre la Suisse alémanique et la Suisse francophone.

  3. SAV says:

    En Suisse Alémanique il y a également des écarts! faut pas se leurrer!

  4. Alex says:

    Ceux qui souffrent de ces écarts savent souvent pourquoi ils en sont victimes.

  5. Avant de parler d'inégalité salariale, il faut bien noter que les employeurs se basent sur des fourchettes salariales internes à l'entreprise, qui peuvent aller de -20 à + 20 par rapport à un salaire de référence. Dans le cas où un salaire est positionné dans la fourchette salariale donnée (par fonction p.ex. chauffeur ou par niveau (grille salaires), il est considéré comme juste et non discriminatoire. Les comparaisons salariales se font par branche - région - fonction.
    Je ne pense pas qu'il y ait une réelle discrimination salariale dans le canton de VD, il faudrait analyser en détail la branche, les fonctions, l'expérience dans la fonction et le performance individuelle dans la fonction. Il est connu que les statistiques ne sont actuellement pas basées sur toutes ces données. Essayez de négocier vos salaires vers le haut au moment de l'embauche (après, il est souvent trop tard....).