Petit guide d’expressions idiomatiques pour la Suisse francophone

Petit guide d’expressions idiomatiques pour la Suisse francophone

- dans S'installer
44
L'importance de la langue orale
Quelques expressions entendues des 2 cotés de la frontière

Changeons un peu des sujets lourds du moment avec ce petite guide d’expressions idiomatiques franco-suisse.

Cette liste didactique permet de maîtriser les subtilités linguistiques les plus courantes de France et de Suisse: patois romand, expressions régionales, dialecte….

Pour fêter Noël avant l’heure, n’hésitez pas à jouer aux devinettes avec vos amis et collègues frontaliers.

Conçu pour faciliter le quotidien des travailleurs frontaliers, ce mini outil de communication orale est indispensable pour les frontaliers, suisses comme français.

Le français de Suisse (en Romandie: cantons de Genève, Vaud, Fribourg, Neuchâtel, Valais)

Le français parlé en Suisse a la particularité d’être formé, entre autres, d’anciennes expressions françaises encore vivantes en Suisse.

Il est très riche en vocabulaire régional, joyau de la langue orale romande.

[table “76” not found /]

Expressions courantes de France

[table “78” not found /]

Francophiles, frontaliers ou tout simplement joueurs, n’hésiter pas à compléter cette liste!

 

44 Comments

  1. On écrit septante et on dit huitante ( et non quatre x vingt). Je pense qu’on écrit “faire la putze” (çà vient de l’allemand putzen).

    1. Damien > pour huitante, ça dépend des cantons, on entend parfois quatre-vingt, et même (très rarement) octante.

      Pour la poutze, merci de votre correction, c’est une typo de notre part…

      1. quatre-vingt en suisse romande, ce sont surement des français ou des genevois (donc des français) pour octante très certainement des québecois :)

        1. Y’a que les Vaudois qui disent huitante, et peut être certains Fribourgeois…

          1. en tant que fribourgeois je peux t assurer que tout les fribourgeois romant dise huitante par contre le haut du canton de neuchatel (le locle et la chaux de fonds) dise quatre – vingt apres je supose que c est toute les villes frontaliere a la france qui dise aussi quatre – vingt

        2. octante au Québec?? Non, jamais.

      2. “Octante” est employé par une poignée de francophones au Canada, quelques communautés acadiennes survivantes en Nouvelle-Ecosse, et n’a donc rien d’un helvétisme…

  2. Se faire sabler le cul => expression française valable dès le 1er juin 2014…

  3. Madame Borja, pourriez-vous me contacter par email. J’aurai quelques questions fiscales.

  4. C’est les Vaudois qui disent huitante…
    La pochette pour ranger les documents c’est une fourre avec 2 R et un E pas un four ! Oo
    La poche pour un sachet, ça ce dit à Toulouse ça, pas en suisse !
    Et alors un Shaddok, je savais pas ! C’est parce que le frontalier pompe l’aire ?

  5. Avoir la dalle = avoir faim :)

  6. Pedzer c’est faire la fête.. “T’as été pedzer hier ?” “Tu as fait la fête hier ?”

    1. Petzer =coller ou suivant le contexte c’est ” ne pas avancé” traîner

    2. pedzer en patois veut dire , bringer, ou tarder à rentrer chez soi…

  7. Il y en a plein d’autres encore… par exemple “je me réjouis déjà”.

    Et oui, on dit huitante en Suisse…

    1. On dit quatre-vingt à Genève donc il n’y a pas que huitante…

  8. salut

    ” s’encoubler’ (je ne suis pas certain de l’orthographe)

    “manger une petite pièce” (manger un gâteau (1 part))

    1. Encoubler= trebucher

  9. Pouvez-vous me donner le terme exact : redresser l’armoire ou remettre un pied à l’armoire qui équivaut à remettre l’église au milieu du village ?

  10. Quelqu’un saurait-il me dire le mot vaudois qui désigne la gadoue ? J’ai eu une discussion avec un ami là-dessus, et impossible de m’en souvenir… Le contexte : il neigeait, ça pataugeait, j’ai dit qu’il y avait de la gadoue ou que c’était gadouilleux ou quelque chose comme ça, et il m’a dit un mot que j’ai trouvé extraordinaire car on imagine très bien en l’entendant le bruit que font les pas, la sorte de “sploutch”… Je ne sais pas si ça vous parlera. ^^

    1. la bougniaque

      😉

      1. detieuh cte bougniaque, j’en ai plein les godasses !

        1. la bougniaque… je sais pas moi, mais bougnat, abréviation populaire et plaisante de charbonnier patois populaire et méridionaux j’avais un grand-oncle que l’on nommait amicalement bougnat il était charbonnier…

      2. s’encoubler, se prendre les pieds dans quelque chose ,trébucher tomber… s’empiffrer serait plutôt manger gloutonnement…

      1. ((la papotche)) ,en patois fribourgeois c’est simplement de la terre mouillée après la pluie au printemps surtout on dit souvent il y a une papotche terrible , chez les frouzes la gadoue… la BCF donnait il y a des lustres un petit lexique du patois , signé la batoille, ou batchiorette.mon surnom petite, entre 2 et 7 ans , c’est à dire celle qui parle beaucoup…menteur c’est, dzenyia…

    2. Ce serait pas la “slush”? Mot anglais employé au Québec pour la neige boueuse qui colle aux bottes. D’ailleurs un produit à base de glace et de sucre s’appelle Slush Puppy, une sorte de sorbet dégueulasse trop cher. Et il y aussi la marque “Sloche” francisée, pour ce produit populaire chez les adolescents.

    3. Dans le Jura en tout cas on dit la “pouetch”

  11. On dit un bancomate pour un distributeur (de billets)

  12. Un signofile pour le clignotant (en voiture)

  13. veuillez prendre note que l’on dit plutôt : ” MONTER DANS LES TOURS ” à la place de S’ENERVEEEEEEEER…. LOL, BONNE JOURNEE A TOUS !

    P.S. et ce qui m’a surpprise, c’est bien que ce soit ” MONCOACHFINANCE ” qui diffuse ces expressions plutôt… de l’ordre du dialecte !!!

    1. on dit monter d’un tour. c’est à dire s’énerver rapidement ou s’agité rapidement pour rien…c’est une expression…assez courrante, la batchiorette

  14. Allez 2-3 pour la route :
    “Il roille” > “il pleut a torrent”
    “Faire la potte” > “faire la tete” bouder
    “Mets toi a la chote” > ” mets toi à l abris de la pluie”
    “Les Stoffifres” (prononcer chtofifre) > ” les suisses-allemands”
    “Les brandons (de Payerne, d’Yverdon, etc) > equivalent du carnaval
    “De la papette” variante de la papotche > boue bien collante
    “En avoir Une emmerdallée” > ” etre sale comme un cochon”

    Et oui tout le canon de fribourg et de vaud dis huitante, jura, neuchatel et geneve disent quatre-vingt, quand au valais, c est huitante sauf certains endroits où c est octante.

    Il y en a sûrement beaucoup d autres. Mais comme c est dans notre langage courant on s en rend pas compte.

  15. Techté batoille > tais-toi menteur (patois fribourgeois)

    1. La batoille n’est pas le menteur, mais une pipelette.

      Le menteur c’est dzenyia :)

  16. Interessant mais plein de fautes d’orthographe, ce qui est dommage pour un blog linguistique. Exemples: sens dessus dessous (et non sans), courir (pas courrir), prendre ses jambes a son cou (et non coup), un poil dans la main (sans s au singulier), quatre chemins (il faut un s au pluriel)… etc.

  17. un roille-gosses = un instituteur
    une catelle = un carreau (faïence, plâtre, céramique…)
    une maman de jour = une nounou
    timbrer, timbreuse = pointer, pointeuse
    signataire = parapheur
    un express = un expresso
    rucola = roquette (salade)
    salami = charcuterie, souvent pour parler de chorizo
    une branche (de chocolat) = une barre
    la bise = à préférer au vent, s’il vient du nord
    une patte (à r’laver) = un torchon / éponge, fonctionne aussi pour les chiffonnetes à lunettes
    se parquer, parc = se garer, parking
    lolette = tétine
    course d’école = sortie de classe
    rebouillé = nauséeux
    poireau (prononcer poro) dans le papet vaudois (spécialité locale)
    rincée = forte pluie

    Et j’en passe et des meilleures

    1. Allez, quelques autres en passant :
      à choix = au choix
      toucher la main = serrer la main
      la panosse = la serpillère
      le feune = le sèche-cheveux
      le coeur de France = le palmier (pâtisserie)
      un gâteau = une tarte
      un cake = un gâteau
      un thé froid = un thé glacé

  18. bonnard = chouette
    pleuvoir à la roille = pleuvoir beacoup, des cordes

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *