Accès à Bâle, transports actuels et améliorations prévues

Accès à Bâle, transports actuels et améliorations prévues

- dans Mobilité
1
Gare SBB de Bâle avec liaisons tramway
Gare SBB de Bâle avec liaisons tramway

Avec près de 50000 frontaliers (dont 2/3 de français) qui traversent chaque jour la frontière Suisse de Bâle, les points de passage au niveau des douanes sont saturés.

Le cauchemar des travailleurs frontaliers: les bouchons sur l’autoroute en destination de Bâle, les routes et les rues en perpétuels travaux (principalement côté balois).

Ce congestionnement quasi quotidien fait perdre plusieurs minutes sur le parcours du combattant du travailleur frontalier pour rejoindre son lieu de travail.

Face à cette situation qui détériore la qualité de vie des travailleurs frontaliers, des projets ambitieux sont en cours, notamment au niveau de l’ETB ( lien iba et 3land) et d’AggloBasel.

Les moyens de transport actuels pour se rendre au travail à Bâle

Pour les travailleurs frontaliers venant de la Communauté de Commune des trois Frontières CC3F (Blotzheim, Buschwiller, Hégenheim, Hésingue, Huningue,Saint Louis, Kembs, Rosenau,Village Neuf) ou de la zone Mulhouse-Strasbourg, les moyens suivants sont à votre disposition:

Répartition des modes de transports
Répartition des modes de transports

 

La voiture

“Plus d’un ménage frontalier sur deux disposent de deux ou plusieurs voitures (57%), normal que vous les retrouviez sur l’autoroute le matin…”

L’autoroute A35 relie Strasbourg à Bâle.

Il faut compter une bonne demi-heure entre Mulhouse et Bâle voir trois quart d’heure aux heures de pointe (entre 7h et 8h, entre 16h et 19h) et par mauvais temps.

Déplacements frontaliers selon l'heure
Déplacements frontaliers selon l’heure

 

le co-voiturage, une solution qui permet de partager les frais d’essence

Une solution conviviale favorisée par l’existence de parkings dits P+R, parkings-relais aux alentours de la frontière. De ceux-ci vous pourrez laisser votre véhicule et emprunter les transports en commun.

Par exemple :

  • sur Saint Louis, parking relais de la gare ouest
  • sur Huningue, le nouveau parking souterrain Abbatucci à la place Abbatucci, ouvert 7 jours sur 7, de 7h à minuit, gratuit la 1re heure.
Parking Relais Abbatucci, 500 m du distribus 603 (Huningue)
Parking Relais Abbatucci, 500 m du distribus 603 (Huningue)

Pour cela, renseignez vous auprès de vos collègues ou passez une annonce dans votre journal local.

Les transports en commun

Ils sont à privilégier si vous habitez dans un secteur pourvu de bonne connexion vers la gare et surtout pour limiter stress et fatigue au volant.

Avec le train

La région frontalière est dotée de très bonnes liaisons en train TER régulières, rapides et à un tarif largement accessible grâce aux abonnements du travail (Formule mensuelle voir annuelle) combinable avec un abonnement au réseau urbain de Bâle et de la plupart des Communes frontalières.

Coût et procédure

Par exemple, un abonnement du travail mensuel en TER entre Mulhouse et Basel SBB coûte environ 71 euros.

Pour l’obtenir, munissez vous de votre contrat de travail, d’une carte d’identité et faites compléter le formulaire Alséo par votre employeur.

Horaire et durée

Pour un trajet Mulhouse Basel SBB, compter entre vingt ou trente minutes selon que vous preniez le TER sans arrêt intermédiaire ou celui qui dessert les villes de RIXHEIM, HABSHEIM, SIERENTZ, BARTENHEIM,ST CHAUSSEE, ST LOUIS GARE et BALE ST JOHANN.

Les liaisons sont assurées chaque demi-heure ou chaque heure pour les villes intermédiaires.

Le TER circule en amont entre Strasbourg, Sélestat et Colmar.

Vous arriverez à la gare SBB où de nombreux tramways reliés à l’ensemble des quartiers vous permettrons de rejoindre votre lieu de travail (voir détail ci-dessous).

Les transports par train à la frontière bâloise
Les transports par train à la frontière bâloise

 

Avec les bus Distribus, un accès à Bâle en une vingtaine de minutes

Très utile si vous habitez dans la CC3F,

  • La ligne 603 VILLAGE NEUF – HUNINGUE – BALE SCHIFFLANDE
  • La ligne 604 SAINT LOUIS NEUWEG – BALE SCHIFFLANDE

 

Puis rejoignez la gare SBB avec le TRAM 11 à 500 m de l’arrêt Schifflände, en plein centre ville de Bâle.

De la gare SBB, vous aurez des connexions en tramway pour les principaux quartiers de Bâle et sa région:

  • tram 11 AESCH REiNACH
  • tram 1 badischer Bahnhof
  • tram 2 RIEHEN
  • tram 8 KLEINHÜNINGEN
  • tram 10 ARLESHEIM

Attention grands travaux et déviation actuelle au niveau de la douane Lysbüchel

Une seule voie de circulation est libre au poste frontière.

Les frontaliers sont donc encore à l’épreuve du stress lors du passage de la douane du Lysbuchel et sur l’Elsasserstrasse.

Les automobilistes doivent être vigilants aux changements intervenant au niveau du marquage au sol.

Les travaux devront encore durer quelques semaines. Patience, on nous promet un beau résultat: une nouvelle piste cyclable, un nouveau kiosque architecturale signé Sacha Marchal et une allée d’arbres, mais avec une circulation limitée à 30km/h.

Les projets en cours pour améliorer les transports dans la zone frontalière

Projet d'amélioration du traffic frontalier
Projet d’amélioration du traffic frontalier

 

En vert, les projets portés par AggloBasel / En orange, ceux de l’ETB.

La vision 2030 d’AggloBasel

Dans le cadre du projet d’Agglomération de Bâle porté par AggloBasel avec siège àLiestal, un projet de deuxième génération concerne directement les frontaliers français.

Avec une priorité B, il est prévu le prolongement du tram 3 bâlois jusqu’à Saint Louis et du tram 8 jusqu’au Rheinhafen (frontière d’Huningue). Ce dernier étant en voie d’achèvement avec mise en service prévue au troisième trimestre 2014.

A plus long terme, l’ aménagement d’ une nouvelle ligne de tramway 9 entre la gare de Bâle Badischer Bahnhof, St-Johann, Allschwil et Hégenheim avec la création d’un parking-relais est également en vue.

Et la desserte de l’ile du Rhin (link) par une nouvelle ligne de tramway 25.

Les projet de prolongement des tramway 11 jusqu’à Huningue et l’implantation d’un tram 23 Bâle Badischer Bahnof Saint Louis de l’Euro District de Bâle (E.T.B)

Un train entre Saint Louis et l’Euroairport Bâle Mulhouse

L’Association de Promotion du Raccordement Ferroviaire de l’EuroAirport a pour projet le raccordement direct de l’aérogare de l’Euroairport Bâle Mulhouse à la gare de Saint-Louis.

Avec de nombreuses liaisons  (quatre trains par heure et par sens en heure de pointe), cela permettra d’accèder à Bâle via l’aéroport.

Très pratique pour les salariés de l’Euroairport et ceux travaillant au  Grand Casino de Bâle.

Démarrage des travaux prévu en 2014 pour une mise en service en 2017.

Avec un réseau de tramways plus performant, le développement de l’intermodalité via l’implantation de parking relais, le vision frontalière des transports en commun est excellente.

Seule une bonne coordination transfrontalière décidera de la suite à donner à ces projets.

1 Comment

  1. Etant nouveau frontalier et habitant dans la CC3F, je tiens à nuancer ces “merveilleux” transports..
    Les villes de huningue et St-louis ont trouvé le moyen de nous forcer à utiliser les distribus, puisqu’ils ont mis les parking relais (gare st-louis et centre huningue) loin de la frontière où le tram bâlois s’arrête. En dehors des parkings relais, ils ont limités les stationnement à 3h maxi.
    Donc, j’habite à blotzheim. ça fait 15 min de voiture pour rejoindre le paking relais de la gare de st-louis. celui ci est constamment saturé, et je suis obligé de tourner en ville dans les quelques quartiers de st-louis n’ayant pas encore la limitation de 3h de stationnement max. Ensuite, distribus jusqu’à Bâle, puis 5 min de tram jusqu’au travail.
    Si je pouvais me garer près de la frontière, je n’aurai eu qu’un seul mode de transport, le tram.
    Je pourrai aussi faire du covoiturage avec ma femme qui ne travaille pas loin du tout de mon travail. Le matin c’est faisable. Le soir, à cause des différences et imprévisibilité d’horaire, je rentre en transports en commun. Tram (toutes les 3 min), puis bus français (toutes les 20 min), puis, et là ça change, obligé de prendre un autre bus jusqu’à Blotzheim. Problème : celui-ci ne vient qu’1x par heure !
    Mon retour prend donc des allures de combattant, à cause des transports en commun français (qui marche bien à st-louis, mais au-delà, c’est le désert).
    Donc ? je vais accepter de louer un parking – 150 € – au parking du supermarché proche de mon travail.. et venir ajouter ma voiture au flot qui sature tous les matins l’autoroute. Mais même avec ça, je serai toujours plus flexible et plus rapide qu’en bus.
    Le maillon bloquant de mon trajet est bien la ligne de bus St-Louis – Blotzheim.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *