Le projet 3Land : un projet d’urbanisation et de développement de la mobilité

Le projet 3Land : un projet d’urbanisation et de développement de la mobilité

- dans Mobilité
0
Maquette du 3Land
Maquette du 3Land

En 2020, la région trinationale frontalière de Bâle comptera près d’un million d’habitants.

L’agglomération de Bâle qui s’étend sur 1 989 km2, attire chaque jour plus de 50 000 travailleurs frontaliers dont plus des deux tiers sont français.

Les questions relatives à la qualité de la vie dans la zone frontalière sont devenus aujourd’hui la priorité de nos élus: le projet 3Land apporte les réponses aux habitants de cet espace transfrontalier.

Le projet 3Land: un défi de coopération frontalière

Sous l’ égide de l’Eurodistrict Trinational de Bâle (ETB), le projet 3Land -projet des trois pays- a pour mission de faire jaillir du Rhin tel le monstre du Loch Ness, une cité trinationale, une île sur le Rhin reliant la France et la Suisse dans un espace urbain aménagé autour du DreiLänderEck. (Espace des trois frontières).

L’actuelle zone industrielle sud de Huningue constitue la majeure partie de ce projet collosal.

Le Projet du 3Land est un projet de co- construction trinationale unique.

Il est commun aux villes de Huningue, Weil am Rhein, et au Canton de Bâle-Ville, incluant  la Communauté de Communes des Trois Frontières (CC3F) et le Conseil Général du Haut-Rhin (CG68).

Ces partenaires ont signé le 25 septembre 2012 une convention de planification relative à la coopération en vue du développement de la zone des Trois Frontières, entre les ponts de Dreirosen et du Palmrain.

Leur projet est de créer de manière concertée dans la décennie huit nouveaux secteurs répartis sur 3 pays.

Y seront développer l‘habitat, la recherche scientifique, l’activité pharmaceutique et les loisirs frontaliers.

Les plus values pour les habitants de la frontières et les travailleurs frontaliers:

plus de logements, des places de travail de top qualité, un nouveau réseau de transport rapide et accessible entre Bâle et Huningue, une offre de mobilité douce pour les travailleurs frontaliers de Bâle (bus, piéton, vélo, transport en commun).”

Progression du projet

Ce projet d’envergure est actuellement au stade de l’élaboration du plan directeur trinational (Master Plan) et fait l’objet d’un appel d’offre dont la clôture est fixée à fin 2014 au plus tard.

L’aboutissement de ce master plan est l’étape finale du projet.

Pour atteindre cet objectif, différents aspects juridiques et urbanistiques doivent être étudiés par 5 groupes de projet soutenus par le programme de subvention INTERREG IV du Rhin Supérieur.

Jusqu’à la fin de l’année 2014, ils sont chargés de produire des études et organiser des manifestations publics:

Du 19 / 10 – 9 / 11 / 2013, Uferstrasse 90, Basel-Kleinhüningen

Pendant la Présentation des projets IBA 2013 ( voir notre billet sur l’IBA), les trois villes de Huningue, Weil am Rhein et Bâle vous invitent à jeter un « coup d’œil dans l’atelier » du projet « Vision d’avenir 3Land » : avec les travaux réalisés jusqu’ici.

Une excursion au Klybeckquai sera également organisée une fois par semaine.

Du 18.10.2013 au 02.11.2013 : la Lichtszene au bord du Rhin, musique et arts visuels

lichtszene_dreiland__siegrunappelt_01
Lightopia

A l’occasion de la présentation des projets IBa 2013 et de l’exposition « Lightopia » du Vitra Design Museum, l’artiste viennoise Siegrun Appelt réalisera, en collaboration avec Yvonne Ziegler de Freiburg, une installation de lumière au port de Klybeck et au Dreiländereck. Cette installation qui porte le titre « Lichtszene – Dreiland » mettra en relief la physionomie nocturne du Dreiländereck.

Des jeux de lumières ciblés (extinction, intensification de la lumière, coups de projecteurs) mettront en scène les qualités esthétiques des lieux. Des ponts virtuels y jailliront!

L’installation « Lichtszene – Dreiland » sera visible en première lors de la soirée d’inauguration de la présentation de projets IBA 2013, à la tombée de la nuit, à partir de 20h00. Elle sera ensuite visible jusqu’au 2/11/2013 à partir de 19h30.

Le projet phare : la construction d’une île Manhattan transfrontalière traversée par un pont reliant Huningue à Bâle

L'île sur le Rhin
L’île sur le Rhin

Il s’agit de déplacer l’ancien port  Klybeck (berge Suisse) et  créer une « île sur le Rhin ».

Celle-ci  comportera des logements de prestige et un quartier d’affaire moderne avec des centaines de milliers de m2 de surface de bureaux et des entreprises de pointe.

Cette île sur le Rhin sera traversée par un nouveau pont ( date butoir: 2020) reliant un quartier trinational aux abords d’ Huningue (le quartier du Diamant) au quartier Suisse de Klybeck.

Ce nouvel accès à Bâle devrait être accessible par voie routière et ainsi désengorgé une partie des voies empruntées par les travailleurs frontaliers chaque jour.

Une nouvelle offre urbaine pour améliorer la qualité de vie des frontaliers

Par l’aménagement d’un nouveau quartier aux portes de Bâle

Ce quartier trinational “du diamant” proposera aux frontaliers et futurs frontaliers une offre de logements neufs d’ici à 2020.

Ce secteur résidentiel dans la continuité d’Huningue sera pourvu de services et entourés d’espace vert dans le respect du développement durable.

Des milliers de nouveaux arrivants y sont attendus.

Un meilleur réseau de transport en commun s’en suivra dans les villes d’Huningue et de la frontière bâloise avec les connections est-ouest manquantes aujourd’hui pour accéder directement à Bâle.

à l’horizon 2025 (voire 2030), une nouvelle ville devrait surgir de terre sur ce secteur à la jonction des trois pays : logements, laboratoires, sièges sociaux, production pharmaceutique haut de gamme, services aux particuliers et aux entreprises, espaces verts, mais aussi un nouveau pont routier sur le Rhin et une nouvelle passerelle, des lignes de tram, un service de vaporetto (navettes fluviales), des marinas et des par

Par la réalisation d’une voie verte sur berge menant directement à Bâle

Une piste cyclable et un chemin piéton/roller sur les berges du Rhin vont faciliter les déplacements frontaliers vers Bâle.

La voie va longer le Rhin et le Campus Novartis pour relier le centre-ville de Bâle à la passerelle des Trois Pays à Huningue. 

Les travaux ont déjà commencé et doivent terminés en 2015.

Ainsi la firme pharmaceutique Novartis démonte en ce moment l’un des ports de la ville (le port Saint Jean) et purge le site d’éventuels matériaux pollués.

Sur leur passage, les usagers pourront admirer les bâtiments design du Campus Novartis crés par les plus grands architectes actuels (Herzog et de Meuron, Mehrotra, Baldeweg, Ando, Chipperfield, Gehry).

D’autres constructions devant accueillir plus de 10000 salariés sont en projet d’ici 2030.

Par la mise en place d’une voie fluviale d’ici 2017

Voir notre billet sur l’IbA /un service de vaporetto à l’italienne ?

Ce service régulier de bateaux reliant Bâle aux communes frontalières autour du Rhin permettra aux travailleurs frontaliers de rejoindre leurs lieux de travail en embarquant à quelques mètres des centre villes de Huningue et Weil-am -Rhein.

Ainsi que vous soyez travailleurs frontaliers « futurs habitants de ce nouveau quartier trinational », pendulaire venant de Mulhouse et ses environs ou habitant de la communauté de Commune des trois frontières, les projet d’amélioration des transports du projet 3Land vous permettront d’ accéder plus rapidement à Bâle.

3Land et l’IBA

Ce projet d’envergure avant-gardiste est présenté actuellement à l’IBA.

Pour le moment, il a été pré-nominé ce qui veut dire qu’en cas de nomination définitive, le projet 3L dans son ensemble pourrait bien être devoir être concrétisé d’ici 2020.

Il donnera vie à ce nouvel espace de vie transfrontalier apportant des améliorations majeurs aux frontaliers de Bâle d’un point de vue urbanistique, économique et surtout de la mobilité.

Ce chantier gigantesque -déjà  en progression côté suisse grâce à un partenariat Novartis/canton de Bâle-, n’attend plus que lui soit donné le feu vert sur la partie française.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *