Situation du marché du travail en Suisse à la mi 2013

Situation du marché du travail en Suisse à la mi 2013

- dans Marché de l'emploi
0
Le taux de chômage en Suisse s'affiche à 3%
Le taux de chômage en Suisse s’affiche à 3%

L’office fédéral de la statistique publie régulièrement des informations sur l’état du marché du travail en Suisse, l’occasion de faire le point sur la situation à la mi 2013.

Malgré une légère baisse en mai, le taux de chômage aura augmenté de 10,5% sur une année pour s’établir à 3,0%.
Même tendance générale pour le chômage des jeunes (15 à 24 ans) qui affiche une hausse de 6,2% sur un an.

Autre indicateur à la peine, le nombre de places vacantes a baissé de 14,2% par rapport à la même période en 2012.

Voyons en détail les points marquants de la situation suisse de l’emploi.

Analyse des chiffres de l’emploi en Suisse

Evolution du nombre de chômeurs

Avec 131’300 chômeurs, mai 2013 reste loin du record de janvier 2010 (175’000 chômeurs).

On note une tendance nette à la baisse depuis le début de l’année, après une hausse marquée sur 2012.

Evolution du nombre de chômeurs en Suisse depuis 2010
Evolution du nombre de chômeurs en Suisse depuis 2010

 

Répartition géographique et inégalités cantonales

Tous les cantons ne sont pas égaux face à chômage, ainsi Genève affiche un taux record de chômage de 5,5%, le double de celui d’un autre canton frontalier, celui de Bâle-campagne (2,7%). Les cantons frontaliers sont globalement plus touchés que les autres par le chômage.

Taux de chômage en Suisse canton par canton en mai 2013 (Office de la statistique)
Taux de chômage en Suisse canton par canton en mai 2013 (Office de la statistique)

 

Nationalité des chômeurs inscrits

Les étrangers sont presque 3 fois plus touchés (5,8%) que les suisses (2,2%) par le chômage, dans l’ensemble, il représentent un peu plus de 46% des chômeurs inscrits.

Notez qu’il ne s’agit là que des étrangers résidents sur Suisse, les travailleurs frontaliers étant inscrits au chômage de leur lieu de résidence et donc ne sont pas pris en compte dans ces calculs.

Situation en France voisine

La situation est incomparable de l’autre coté de la frontière. Même si les méthodes de comptage diffèrent, la France affiche un taux de chômage de 10,8% au plus haut depuis 15 ans.

La tendance est inversée puisque lorsque le chômage baisse en Suisse, il augmente en France (+0,3 points sur le premier trimestre). La tendance risque de plus de se maintenir car aucun signe d’amélioration ne semble se profiler.

Des régions frontalières, la Franche Comté reste assez peu touchée tandis que Rhône-Alpes est dans la moyenne nationale.

Vous venez de perdre votre emploi ? Quelles démarches ?

Nous vous invitons tout d’abord à consulter notre précédent article : Chômage dans les zones transfrontalières. Cet article détaille les premières démarches selon votre situation (résident, frontalier…).

Pour les frontaliers qui pensent retrouver rapidement un emploi sur Suisse : ne faites pas l’économie d’une inscription à pôle emploi !
En effet ce changement de statut, justifié par l’inscription au chômage français, pourra vous permettre lorsque vous aurez retrouvé un emploi, de faire valoir votre droit d’option à l’assurance santé.

Avec l’incertitude qui plane quant à l’affiliation automatique des frontaliers “assurés privés” au régime CMU en 2014, cela peut être finalement une opportunité pour demander une inscription à LAMAL.

En savoir plus

Pour télécharger l’étude de l’OFS (format PDF) : Situation sur le marché du travail en mai 2013.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *