Chômage dans les zones transfrontalières à fin 2012

Chômage dans les zones transfrontalières à fin 2012

- dans Marché de l'emploi
0
“… ça dépend de quel point de vue on se place !”

En cette fin d’année 2012, le chômage est en légère baisse, voire en stagnation, dans la région genevoise et en France voisine.

Selon les définitions du BIT (Bureau International du Travail), le chômage c’est l’ensemble des personnes de 15 ans et plus, privées d’emploi et en recherche de travail.

Le taux de chômage est le pourcentage de chômeurs dans la population active (actifs occupés + chômeurs).
On peut calculer un taux de chômage par âge en mettant en rapport les chômeurs d’une classe d’âge avec les actifs de cette classe d’âge.

Voyons ces statistiques pour la Suisse et la France voisine, et les perspectives pour 2013.

Situation à Genève et en Suisse

Avec 11’068 personnes au chômage fin septembre, Genève a semblé connaître une baisse du taux chômage.

Avec 600 à 800 annonces de demandeurs d’emploi de septembre inscrits sur le mois d’octobre, c’est en fait une hausse de 4,8% à 4,95% alors que le taux de la Suisse est à 2,8%.

Il y a néanmoins de bonnes nouvelles, l’écart de la durée moyenne du chômage entre Genève (249 jours) et la Suisse (200 jours) a diminué de 56% depuis septembre 2011.
Signe de vitalité économique du canton, on reste moins longtemps au chômage qu’avant.

Historique comparé des taux de chômage Suisse / Genève

 

Selon les relevés du Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO), à fin septembre 2012 :

[table “45” not found /]

Ainsi, Genève regroupe 9,2% des personnes se trouvant au chômage en Suisse. C’est un des cantons les plus en difficulté en terme d’emploi aujourd’hui :

Taux de chômage canton par canton en septembre 2012

Inscription au chômage en Suisse : OCE

Pour avoir droit au chômage, il faut remplir les conditions suivantes :

  • avoir subi une perte de salaire et une interruption de travail d’au moins 2 jours, et le prouver,
  • être résident en Suisse,
  • avoir cotisé à l’assurance chômage pendant votre activité professionnelle au moins 12 mois au cours des 2 dernières années.

L’inscription se fait auprès de l’OCE (Office cantonal de l’emploi), se munir de plusieurs documents :

  • Pièce d’identité (ou permis de conduire, ou attestation de l’Office cantonal de la population)
  • Carte AVS
  • Permis de séjour (B, N ou F) en cours de validité, permis d’établissement (C) ou autorisation de séjour UE/AELE

Documents à fournir ensuite :

  • Recherches d’emploi et justificatifs effectués pendant la période de préavis
  • Curriculum vitae actualisé
  • Diplômes et attestations
  • Certificats de travail de vos employeurs
  • Une photo récente
  • Votre dernier contrat de travail

Le rôle de l’Office régional de placement (ORP) est un soutien personnalisé. Il aide à établir un bilan professionnel et à faire vos démarches de recherche d’emploi.

Situation en France voisine

Après une légère amélioration du taux de chômage en septembre, le taux de chômage s’est de nouveau dégradé en octobre.

Selon Pôle emploi, fin août 2012, en Haute-Savoie, 44’042 personnes étaient en recherche active de travail, soit +11,3% par rapport à l’an dernier.
Dans l’Ain, 33’030 personnes étaient en recherche active de travail, soit +11,2% par rapport à l’an dernier.

Situation du chômage en Rhône-Alpes au deuxième trimestre 2012 (cliquable)

 

Selon la Tribune de Genève, le taux de chômage aurait augmenté partout en France voisine : à Annemasse, à Annecy, à Chamonix, Morzine ou encore à Saint-Julien en Genevois.

La campagne “1 semaine pour 1 emploi” organisé du 15 au 19 octobre par Pôle Emploi Rhône Alpes est bienvenue.
C’est une mise en relation locale demandeurs d’emploi et entreprises par des réunions, forums, job dating, conférences et tables rondes.

Le graphique ci-dessous de août 2012 montre que la France voisine n’est pas la plus touchée, l’effet “locomotive” de l’économie Suisse peut y avoir contribué :

Hausse du chômage en France par région sur 1 an

Inscription au chômage en France : Pôle Emploi

Pôle Emploi est l’établissement public chargé de l’emploi en France. Il distingue les demandeurs d’emploi en recherche active de ceux non tenus à faire des actes positifs de recherche d’emploi (stage, formation, maladie…).

Pour s’inscrire à Pôle Emploi, il faut remplir le formulaire de demande d’inscription en ligne, via le lien « Vous inscrire ou vous réinscrire comme demandeur d’emploi ».

Dès que vous aurez validé votre dossier en ligne, une convocation pour votre entretien d’inscription vous sera envoyée dans les 72h.

Les documents à fournir lors de votre entretien sont

  • Pour une première inscription ou une réinscription à plus de 6 mois : une pièce d’identité en cours de validité (carte nationale d’identité, passeport, carte d’invalide civil ou militaire, titre de séjour). Ce document, obligatoire, vise à vérifier votre identité et votre droit d’accès au marché du travail.
  • Pour votre demande d’allocations : l’attestation Pôle emploi de l’employeur (originale), une photocopie de votre carte de sécurité sociale et un relevé d’identité bancaire. L’absence de ces trois documents entraîne un retard dans le calcul de vos droits à l’indemnisation mais n’empêche pas votre inscription.

Assurance chômage pour les frontaliers en Suisse

Les travailleurs frontaliers sont indemnisés par la France s’ils sont au chômage total, et par la Suisse si le chômage est partiel.

Pour percevoir le chômage en France, le chômeur frontalier à 100% va remplir le formulaire «attestation de l’employeur» au service de l’emploi de son canton, puis se rendre à la caisse de chômage de son canton, et fournir les pièces suivantes :

  • Les 6 dernières fiches de salaire
  • Le contrat de travail
  • La carte AVS
  • Une pièce d’identité
  • Le document attestant du licenciement (lettre le plus souvent)
  • Le certificat de travail
  • L’attestation de l’employeur

La caisse cantonale de chômage remettra alors le formulaire E 301 qu’il faudra donner à Pôle-Emploi en France.

Ensuite, un rendez-vous vous est pris dans le centre Pôle Emploi le plus proche du domicile. Le demandeur s’y rend avec un CV et une pièce d’identité, il lui sera remis un dossier à remplir. Pôle Emploi commencera à l’aider ses recherches.

Le frontalier au chômage à moins de 100%, sera indemnisé par la Suisse (voir partie : « Inscription au chômage en Suisse »).

Cas particulier pour les étrangers résidents en Suisse

La grande majorité des résidents Suisses va bénéficier des droits au chômage en Suisse.
Les permis L et un type de permis B présentent des particularités.

Permis L Européen, autorisation de séjour de courte durée non renouvelée

Si vous avez travaillé moins de 12 mois dans les deux dernières années vous ne pourrez pas prétendre aux indemnités de chômage en Suisse.

Si vous avez travaillé plus de douze mois dans les derniers 24 mois, vous bénéficiez du chômage.
L’administration vous délivrera alors une autorisation de séjour (permis B) en tant que non-actif valable cinq ans.

Permis L Extra européen

Le permis est en principe non renouvelable, une commission peut décider au renouvellement.
En l’absence de renouvellement, vous n’avez pas d’indemnités chômage.

Permis B Extra européen conditionné ou limité

Vous avez un permis B Extra européen conditionné ou limité à la durée d’une mission ou d’une fonction, vous n’avez pas droit à l’indemnité chômage.

Nos premiers conseils

Vous venez de perdre votre emploi, notre premier conseil c’est de rester positif. L’expérience montre que l’économie Suisse est suffisamment dynamique pour permettre de nombreux retours à l’emploi de frontaliers qui sont passés au chômage en France.

Nous conseillons donc au frontalier de commencer au plus vite une recherche active de chaque côté de la frontière.

Nous conseillons aussi au frontalier de :

  • Réduire au plus vite ses dépenses pour débuter sa phase de recherche avec un budget qui aura réduit le superflu. On est plus convainquant dans un entretien d’embauche lorsque l’on n’est pas dans une situation financière trop tendue.
  • Anticiper et aller voir son banquier si vous avez des doutes de pouvoir continuer à rembourser un éventuel crédit.

Pour en savoir plus

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *