Préparer son CV pour travailler en Suisse

Préparer son CV pour travailler en Suisse

Rédigez toujours votre CV en pensant au recruteur qui le lira

Le marché de l’emploi se scinde en 2 parties :

Le “marché visible” est celui accessible à tous au travers de sites spécialisés, d’annonces, d’agences de recrutement

Le “marché invisible” est celui du recrutement direct, par connaissance ou cooptation. Il est utilisé par des entreprises qui ne peuvent assurer le coût d’une campagne de recrutement ou qui ne souhaitent pas communiquer sur leurs embauches.

Certains spécialistes du recrutement indiquent que le marché invisible représente la partie immergée de l’iceberg avec plus de 70% des recrutements effectifs.

Dans un cas comme dans l’autre pourtant, il vous faudra soigner votre présentation, votre CV et votre lettre de motivation.

Il existe des attitudes et des qualités attendues par les recruteurs, voyons comment orienter votre CV pour un travail en Suisse.

Penser sa candidature pour le recruteur Suisse

La première donnée à prendre en compte est bien évidemment le contexte de votre recrutement.

La personne qui va lire votre CV et votre lettre de motivation ne connaît pas forcément le fonctionnement de votre système scolaire. Il est important d’expliciter votre cursus en indiquant les équivalences dans le système scolaire Suisse.

Détaillez aussi vos expériences. A moins d’avoir travaillé pour une multinationale, il est intéressant d’indiquer le secteur d’activité, la taille de l’entreprise etc… Certaines grandes entreprises Françaises sont totalement inconnues de l’autre coté de la frontière.

Les points à ne pas négliger

Pour un recrutement en France, il peut être courant de négliger ou d’omettre certaines rubriques qui sont essentielles en Suisse :

Donnez des références

Incontournable du parcours professionnel Suisse, les références sont des personnes que le recruteur pourra contacter pour avoir un avis sur votre travail, votre attitude et votre expérience.

Si vous en avez la possibilité, n’hésitez pas à indiquer une personne référente pour chacun des postes importants que vous avez occupé. Par cohérence, n’oubliez pas de prévenir ces personnes et de les inclure dans votre réseau social professionnel (linkedin, viadeo, google+…).

Indiquez les langues parlées

La Suisse connait 4 langues officielles, ici plus qu’ailleurs, la rubrique “langues” est très importante. L’anglais est souvent obligatoire, l’allemand est fortement recommandé si vous travaillez en Suisse alémanique…

Indiquez vos scores (TOEIC, TOEFL…) et vos diplômes et soyez objectifs, si vous indiquez que vous parlez une langue étrangère, il y a de fortes chances que vous soyez challengés là dessus.
Encore une fois, pensez en fonction du poste et du recruteur, vous pouvez par exemple indiquer si vous pouvez tenir une conversation téléphonique, une réunion technique entre collègues ou si vous êtes totalement à l’aise pour présenter un projet devant une assemblée.

Précisez vos compétences

Une autre rubrique souvent négligée dans les CV français est celle des compétences. Il est très intéressant pour le recruteur de retrouver en quelques lignes les points forts de votre personnalité ou de votre expérience.

Cet exercice d’introspection peut être difficile, réfléchissez-y dès à présent pour ne pas vous retrouver démunis lors d’un entretien. Quelles sont vos forces ? Quelle qualité particulière vous sert le plus dans votre travail ? Qu’est ce que vos précédentes expériences professionnelles vous ont apporté ?

Les rubriques “classiques” de votre CV

Vous devez renseigner vos informations personnelles dans le détail et indiquer votre nationalité (certaines nationalités auront des difficultés pour obtenir un permis de travail, le recruteur vous demandera donc de préciser l’information).

Précisez vos diplômes en n’oubliant pas de les “traduire” si nécessaire pour le système Suisse.

Lorsque vous indiquez vos expériences passées, n’hésitez pas à indiquer en quoi consistait votre travail, quels étaient vos tâches quotidiennes et vos réalisations.

Globalement, nous ne pouvons que vous conseiller de garder toujours en tête le fait que ce CV est destiné à un recruteur : il doit être complet mais concis, synthétique mais compréhensible, il doit donner envie au recruteur de vous rencontrer.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *